J’ai testé : mon chien dans la ville du Havre

Pour une fois, j’ai promené mon chien en centre-ville où j’ai trouvé tout ce qu’il faut pour ramasser ses crottes. Pourtant, j’ai aussi failli marcher dedans !

Mise à jour : 23/02/2012 à 15:17 par Olivier Bassine

Au Havre, les distributeurs de sacs à crottes sont nombreux. De quoi ne pas être pris au dépourvu quand Médor a une grosse envie !
Au Havre, les distributeurs de sacs à crottes sont nombreux. De quoi ne pas être pris au dépourvu quand Médor a une grosse envie !

LE HAVRE – Aujourd’hui, pour cause de travaux, pas question de laisser mon chien à la maison. J’emmène donc Médor au travail avec moi en centre-ville. J’irai le promener à l’heure du déjeuner. Comme d’habitude, je me gare le long du bassin du commerce où je remarque un distributeur de sac à crottes et sa poubelle au pied de la passerelle. Je me sers pour ne pas être pris au dépourvu si mon cher toutou venait à déféquer sur un trottoir.
A l’heure de la promenade, j’aperçois plusieurs autres points de diffusion de sacs plastique pour garder la ville propre. Pourtant, place Léon-Meyer, j’évite au dernier moment de poser le pied sur une grosse m… Et ce n’est pas la seule, à proximité du square, le sol en est maculé !
Ce manque de civisme porte préjudice aux maîtres précautionneux, comme Fabrice que je vois ramasser le « paquet » déposé par sa chienne Feedjy. Je lui demande s’il sait où je pourrais trouver un espace chien dans le secteur. Fabrice (et surtout Feedjy) n’aime guère ces petits carrés aménagés pour les besoins canins, il préfèrerait disposer d’un espace plus grand réservé aux chiens : « Ils n’ont droit à aucune pelouse dans les jardins publics. L’hiver, on peut aller à la plage mais à la belle saison, c’est interdit. Ce serait bien de les y autoriser tôt le matin et le soir après 19 h. »
Je poursuis mon chemin vers l’avenue Foch où Médor apprécie tant les larges bandes enherbées qu’il s’y pose à deux reprises.
Heureusement, j’ai un rouleau de sacs à crotte en réserve dans une boîte accrochée à sa laisse. Ouf, la police municipale qui passe par là n’aura pas l’occasion de me verbaliser, j’ai évité une amende de 35 e.

En savoir plus
http://lehavre.fr/dossier/les-chiens-O
N° vert : 0800 35 10 11