Lisieux Fautes d'exposants, Lisieux Expo annulée. Les foires commerciales sont-elles démodées ?

La foire-exposition de Lisieux (Calvados) n'aura pas lieu les 18, 19 et 20 mars 2016. Les organisateurs l'ont annulée, faute d'exposants. La foire commerciale, un concept dépassé ?

Mise à jour : 04/03/2016 à 15:48 par Manon Loubet

La 69e édition de la foire-exposition de Lisieux (Calvados) est annulée, faute d'exposants. Elle devait se tenir du 18 au 20 mars 2016. (Photo : Le Pays d'Auge)
La 69e édition de la foire-exposition de Lisieux (Calvados) est annulée, faute d'exposants. Elle devait se tenir du 18 au 20 mars 2016. (Photo : Archives Le Pays d'Auge)

Comme beaucoup de villes normandes, Lisieux (Calvados) organise chaque année une foire-exposition. Ces foires commerciales sont l’occasion pour le marchand comme le client de faire de bonnes affaires. C’est souvent aussi une vitrine pour les entrepreneurs locaux. Seul problème, les foire-expositions sont de moins en moins fréquentées, d’année en année. La foire-exposition de Lisieux en fait les frais, passant de 13 000 visiteurs en 2014 à 9 800 en 2015. Les organisateurs ont préféré annuler la 69e édition de la foire-exposition de Lisieux, qui devait se tenir du 18 au 20 mars 2016, faute d’exposants. « Moins de stands entraîne ainsi moins de visiteurs. Entre 2014 et 2015, la fréquentation est passée de 13 100 à 9 800 personnes », souligne Le Pays d’Auge. Le temps des foires-expositions est-il révolu ? Entretien avec Claude Amiard, le directeur de Lisieux Expo.

Une annulation, faute d’exposants

Normandie-Actu : Quelles sont les raisons de l’annulation de la foire-exposition de Lisieux ?
Claude Amiard, directeur de Lisieux Expo : Nous avons observé le non-renouvellement de nombreux exposants à la foire-exposition de Lisieux. 75 % des exposants de l’an passé ne se sont pas réinscrits, en raison de la baisse de fréquentation de 2015. L’année dernière, nous étions tombés sur le même week-end que la marée du siècle et nous avions observé une baisse de fréquentation de 34 % de visiteurs. Nous avons dû chercher des nouveaux exposants. Nous en avons trouvé, mais le problème, c’est qu’il n’y avait pas assez de secteurs d’activités différents représentés. Nous avions beaucoup d’habitat, mais pas assez d’automobile, de gastronomie, de bien-être… Nous avons préféré annuler plutôt que de proposer une foire décevante aux exposants et aux visiteurs.

Une annulation à trois semaines de l’ouverture, c’est un coup dur ?
L’édition était prête. Sur le thème de l’Amérique, du Far West aux années 50. Nous avions déjà programmé les animations et les événements autour de la foire. Le budget communication et animation était déjà bien entamé. Même si aujourd’hui, l’offre commerciale pure n’est plus le seul critère de visite du public et que les foires-expositions créent des événements pour attirer le visiteur, cela ne suffit pas. Une foire sans un nombre d’exposants moteurs, une offre commerciale solide, ne peut pas fonctionner. Il était préférable d’annuler, même si on perdait un peu d’argent, plutôt que de rater une édition.

Un concept dépassé ?

Le concept des foires-expositions semble séduire de moins en moins. Est-il dépassé ?
Il est vrai que nous observons une désaffection des foires-expositions, que ce soit celles de Paris ou Lisieux. Les gens ne vont plus sur les foires pour faire des affaires, mais plutôt sur internet ou dans la grande distribution. Cependant, certains achats, comme une voiture ou un camping-car, ne se font pas sur le web. Il y a d’autres formes de foires à imaginer, en s’appuyant par exemple sur une ou plusieurs filières d’activités présentes dans la région. Faut-il conserver le caractère généraliste des foires ? On peut aussi imaginer de faire une foire tous les deux ans, plutôt que tous les ans, afin de créer un événement de plus grande ampleur…

Une foire-exposition en 2017 à Lisieux, est-ce envisageable ?
Pour le moment, nous digérons l’annulation de cette édition 2016 avant de nous engager sur 2017. Mais nous allons entamer une réflexion avec la Ville et l’Agglomération. Il y a des choses à faire, surtout dans un secteur comme le pays d’Auge. Les foires représentent une vitrine économique incontournable, que ce soit pour les artisans, les commerçants, les sociétés et les institutionnels. Ce serait dommage de tout arrêter.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.