Caudebec-lès-Elbeuf [Insolite] Près d'Elbeuf, un singe retrouvé en liberté, en pleine rue

Un singe (Macaque) a été retrouvé en liberté, à Caudebec-lès-Elbeuf, le jeudi 23 avril 2015. Issu du commerce illégal, il a été récupéré par une fondation des Pays-Bas. Récit.

Mise à jour : 28/04/2015 à 13:47 par La Rédaction

Un singe macaque, originaire du Maroc, a été retrouvé en liberté à Caudebec-lès-Elbeuf (Seine-Maritime), le 23 avril 2015 (Photo DR)
Un singe (Macaque), originaire du Maroc, a été retrouvé en liberté à Caudebec-lès-Elbeuf (Seine-Maritime), le jeudi 23 avril 2015. (Photo DR)

Jeudi 23 avril 2015, vers 19h, l’agent d’astreinte de la commune de Caudebec-lès-Elbeuf (Seine-Maritime) est appelé par des riverains de la rue Scheurer-Kestner : ils viennent d’apercevoir… un singe en liberté !
Sur place, l’agent et des employés des services techniques de la Ville parviennent à prendre en charge l’animal : il s’agit d’un singe magot, un Macaque de Barbarie, originaire du Maroc. En l’occurrence, le singe qu’ils viennent de récupérer est une jeune femelle de 18 mois et elle répond au nom de Easy.

Un singe détenu illégalement par le propriétaire

Des démarches ont été effectuées auprès des services compétents : le propriétaire du singe détenait en effet illégalement cet animal et il était donc dans l’incapacité juridique de le récupérer », signalent les services de la commune de Caudebec-lès-Elbeuf, qui précisent que l’animal a été placé dans une cage et nourri avec des fruits frais et des céréales : une alimentation adaptée pour ce genre de singes.

Easy est partie pour les Pays-Bas

Après quelques jours passés dans la commune, Easy a finalement été emmenée, lundi 27 avril 2015, par un professionnel de la Fondation 30 millions d’amis. « Elle va être accueillie à la fondation AAP d’Almere, aux Pays-Bas : un refuge européen pour les primates et les mammifères exotiques ». La fondation est notamment spécialisée dans le recueil d’animaux issus du commerce illégal. Là, après une quarantaine, les animaux aptes à vivre en groupe entrent dans un processus de resocialisation. Ils sont ensuite placés dans un milieu approprié, comme une réserve naturelle ou un parc zoologique respectueux de leurs besoins.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.