Le Havre [Récit] Karim, 26 ans, tué par un train, au Havre, en fuyant la police

Info Normandie-actu. Karim, 26 ans, a été percuté par un train, mercredi 22 avril 2015, vers 19h30, au Havre (Seine-Maritime). Il venait de fuir un contrôle de police. Récit.

Mise à jour : 24/04/2015 à 08:15 par La Rédaction

Karim devait fêter ses 27 ans. (Photo DR)
Karim devait fêter ses 27 ans en mai. Il a été tué, fauché par un train, alors qu'il essayait de fuir un contrôle de police, au Havre (Seine-Maritime). (Document : Normandie-actu)

Karim, un jeune homme du Havre, qui devait fêter ses 27 ans, le 20 mai, est décédé, percuté par un train, mercredi 22 avril 2015, peu avant 19h30, à hauteur du numéro 349 avenue Jean-Jaurès, au Havre (Seine-Maritime).

Contrôlé initialement à cause d’un chien

Selon nos informations, le jeune homme se trouvait en compagnie d’un de ses amis, Jérémy, qui promenait son chien, lorsqu’ils ont été contrôlés par trois policiers, rue du Commandant-Abadie, à environ 400 mètres du lieu du drame. « On nous a contrôlés initialement pour le chien, en nous indiquant qu’il devait porter une muselière, mais j’ai montré les papiers aux policiers et il s’agit d’un croisé tout à fait dans les règles », assure Jérémy à Normandie-actu. Karim, lui, faisait l’objet d’une fiche de recherche. Dans un premier temps, il aurait donné une fausse identité – celle de son frère -, mais les fonctionnaires (de la Compagnie départementale d’intervention), suspicieux, auraient voulu l’emmener directement au commissariat, pour des vérifications. 

Condamné à huit reprises pour des cambriolages

Lorsqu’ils ont demandé à Karim de les suivre, il est parti en courant avec deux policiers derrière lui. Le troisième a pris la voiture », poursuit Jérémy. Karim, qui a déjà fait de la prison, a été condamné pour la dernière fois en 2011. Il devait purger une peine de deux ans de prison, pour des cambriolages, dans des entreprises, notamment. « Il a été condamné à huit reprises pour vols avec effraction, et une fois pour des violences », détaillera le procureur de la République du Havre,  Francis Nachbar, lors d’une conférence de presse, jeudi 23 avril 2015, en milieu d’après-midi, expliquant que l’enquête sur les circonstances de ce décès allait se poursuivre.

En voulant fuir la police, Karim aurait alors escaladé un muret de deux mètres de haut, et traversé les voies SNCF. Il a été mortellement fauché par un train arrivant à 125km/h, à quelques centaines de mètres de son domicile de la rue Jules-Durand, dans le quartier de l’Eure.

Une cellule psychologique ouverte pour les trois policiers

Une cellule psychologique a été ouverte pour les trois agents de police, « extrêmement choqués ».

De nombreux policiers ont été dépêchés sur les lieux de l'accident. (Photo : LB)
De nombreux policiers ont été dépêchés sur les lieux de l'accident, mercredi 22 avril 2015. (Photo : LB)

Mercredi soir, l’avenue a été fermée à la circulation. Sapeurs-pompiers et SAMU ont été alertés dès 19h30. De nombreux policiers ont rapidement convergé sur les lieux de l’accident. Le procureur de la République du Havre ainsi que le sous-préfet du Havre se sont rendus sur place, peu après 20h.
Le trafic sur les lignes SNCF en provenance et à destination du Havre a été stoppé. De nombreux passagers ont été bloqués dans le train, arrêté près du stade Océane. Des taxis ont été dépêchés pour acheminer les voyageurs.

• Plus d’infos à venir sur Normandie-actu.fr

  • La rédaction de Normandie-actu a décidé de fermer cet article aux commentaires, notamment devant l’afflux de propos incitant à la haine raciale et à la discrimination. La charte de bonne conduite de notre site internet, est accessible ici.
    La rédaction de Normandie-actu vous remercie de votre compréhension.

Les commentaires sont fermés temporairement veuillez nous excuser.