Rouen Incendie dans un squat à Rouen. « Nous vivrons dans notre camping-car »

Lundi 13 juillet 2015, un incendie a détruit le toit d'une maison squattée par un jeune couple au fond d'un passage isolé, près de la rue Constantine à Rouen (Seine-Maritime).

Mise à jour : 13/07/2015 à 21:40 par Gwénaëlle Fliti

Le feu a endommagé le toit de cette maison abandonnée de Rouen. (© G.F.)
Le lundi 13 juillet 2015, à 15h30, le feu a détruit le toit de cette maison abandonnée, à Rouen. (© G.F.)

Le lundi 13 juillet 2015, à 15h30, un feu s’est déclaré dans une maison abandonnée, au fond du passage Thomas Frères, situé derrière le magasin Niort Frères sur l’avenue du Mont Riboudet, à Rouen (Seine-Maritime). Dans le bâtiment, le feu s’est propagé jusque dans les combles, réduisant le toit en cendres. Une vingtaine de pompiers ont été mobilisés. L’incendie a été maîtrisé à 16h30 et a nécessité l’intervention de cinq engins, dont une grande échelle.
Les circonstances du drame ne sont pas encore connues.

Une offre de logement proposée

Marion, 24 ans, Julien 34 ans et leurs trois chiennes squattent cette habitation isolée, sans eau ni électricité, depuis presque un an. C’est Marion qui a appelé les secours :

J’étais dans la maison lorsque d’un coup, j’ai entendu les crépitements du feu. Le bruit semblait provenir de la pièce principale, explique la jeune femme à Normandie-actu, qui n’en est pas à son premier incendie. Notre ancien appartement a pris feu lui aussi ». Son compagnon, qui n’était pas sur les lieux, relativise : « Nous n’avons rien perdu d’important. Nous n’avions pas d’effets personnels à l’intérieur. Et les animaux se trouvaient à l’extérieur ».

Si une offre de relogement leur a été proposée, Marion et Julien préfèrent rester, « en attendant », dans leur camping-car garé en face de la maison brûlée.

Gwénaëlle Fliti
Journaliste à Normandie-actu - Twitter
Localité(s) :
Rouen, 76

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.