Oissel Image. Encore trois voitures incendiées, à Oissel, près de Rouen

Trois voitures ont (encore) été incendiées dans la nuit du vendredi 22 au samedi 23 janvier 2016, vers 3h du matin, à Oissel, près de Rouen (Seine-Maritime).

Mise à jour : 23/01/2016 à 11:39 par Timothée L'Angevin

Trois véhicules ont été brûlés sur le parking d'un immeuble à Oissel, près de Rouen (Seine-Maritime) (photo envoyée par un lecteur)
Trois véhicules ont été brûlés sur le parking d'un immeuble à Oissel, près de Rouen (Seine-Maritime). (Photo envoyée par un lecteur)

Encore des véhicules incendiés à Oissel, près de Rouen (Seine-Maritime). Dans la nuit du vendredi 22 au samedi 23 janvier 2016, vers 3h du matin, les sapeurs-pompiers ont été mobilisés pour un feu avenue des Bruyères, sur le parking d’un immeuble. Trois voitures s’embrasent. L’incendie est rapidement circonscrit, sans qu’il n’y ait eu de propagation ou de victime.

Les voitures ont été brûlées vers 3h du matin (photo envoyée par un lecteur)
Les voitures ont été brûlées vers 3h du matin (photo envoyée par un lecteur)

Trois véhicule brûlés le mois précédent

À peine un mois plus tôt, trois voitures avaient également été brûlées dans la nuit du jeudi 17 au vendredi 18 décembre 2015.

> Notre article : Trois voitures incendiées à Oissel, près de de Rouen.

Une pétition

Depuis plusieurs mois, la commune de Oissel est la cible de pyromanes : voitures, poubelles, rien ne serait épargné par les incendies criminels. Les habitants, exaspérés, avaient d’ailleurs lancé une pétition. « Nous avons contacté la mairie pour lui faire part de ce problème. Cela dure depuis au moins le mois d’août et les gens n’en peuvent plus », avait déclaré un commerçant à Normandie-actu.

Un suspect interpellé en flagrant délit

Jeudi 29 octobre, la police a interpellé un incendiaire, en flagrant délit, alors qu’il venait de tenter d’embraser une voiture en stationnement, rue Jean-Baptiste Pigerre. Placé en garde à vue, le suspect avait nié les autres incendies. L’enquête s’est poursuivie.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.