Le Grand-Quevilly Il tire au pistolet sur un chauffeur de bus, près de Rouen. Un homme de 18 ans interpellé

Un jeune homme de 18 ans a été placé en garde à vue, mardi 12 janvier 2016. Il est soupçonné d'avoir tiré sur un chauffeur de bus, près de Rouen (Seine-Maritime), le jour de Noël.

Mise à jour : 15/01/2016 à 16:39 par Isabelle Villy

Un jeune homme est soupçonné d'avoir tiré sur un chauffeur de bus, le soir de Noël. Il a été interpellé. (Photo d'illustration © Flickr/cc/Zigazou76)
Un jeune homme est soupçonné d'avoir tiré sur un chauffeur de bus, près de Rouen (Seine-Maritime), le soir de Noël. Il a été interpellé. (Photo d'illustration © Flickr/cc/Zigazou76)

Les faits remontent au 25 décembre 2015, au Grand-Quevilly, dans l’agglomération de Rouen (Seine-Maritime). À l’arrêt Vieux-Bourg, cinq jeunes hommes montent dans le bus : des contrôleurs leur demandent alors de valider leurs titres de transport. Très vite, le ton monte, et, à la station suivante, le Bois-Cany, trois des jeunes passagers descendent.

Il se dissimule le visage, et brandit une arme

Un des contrôleurs aurait alors aperçu un des jeunes se camoufler le visage avec une cagoule et se diriger vers l’avant du bus. Là, il a brandi une arme de poing, la pointant  en direction du chauffeur, âgé de 55 ans. Il a alors actionné l’arme à plusieurs reprises et une vitre s’est trouvée brisée », relate à Normandie-actu la Direction départementale de la sécurité publique de Seine-Maritime.

Rapidement, les jeunes ont quitté les lieux, tandis que l’enquête de police, confiée au groupe de voie publique, débutait. Elle s’est d’abord traduite par l’exploitation de la vidéosurveillance du bus, dont des photos du tireur présumé ont pu être extraites et diffusées dans les services de police. Le 6 janvier 2016, l’unité de sécurisation des transports en commun procédera au contrôle d’un jeune homme qui correspondait au signalement. Ils ont relevé son identité et son adresse. Les contrôleurs du 25 décembre l’auraient reconnu.

Deux armes de poing retrouvées à son domicile

Convoqué au commissariat de police, mardi 12 janvier 2016, il a été placé en garde à vue. La perquisition menée à son domicile aurait permis de découvrir deux armes de poing, un pistolet et un revolver, ainsi que des cagoules et des paires de gants. Le jeune homme, âgé de 18 ans et domicilié au Grand-Quevilly, aurait reconnu sa présence dans le bus le 25 décembre 2015. Il aurait également admis avoir eu une altercation avec les contrôleurs, mais nié être l’auteur des tirs. Selon ses déclarations aux enquêteurs, il aurait « prêté l’arme et la cagoule à un ami », dont il a refusé de dévoiler l’identité. Quant aux armes retrouvées chez lui, même réponse : elles appartiendraient également à d’autres de ses amis… dont il taira les noms. Présenté au parquet de Rouen, mercredi 13 janvier, le jeune tireur présumé s’est vu notifier une convocation en justice.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.