Idées sorties. Le top 5 des parcs zoologiques de Normandie

Envie de faire une sortie zoo avec les enfants ou entre amis ? En Normandie, nous vous avons sélectionnés les cinq parcs les plus connus de la région. À la clé, de belles surprises

Mise à jour : 25/07/2015 à 18:39 par Valentine Godquin

La naissances des bébés tigres blancs est exceptionnelle, à Cerza (Photo : Cerza)
La naissances des bébés tigres blancs est exceptionnelle, à Cerza. (Photo : Cerza)

S’émerveiller devant les animaux d’un parc zoologique n’est pas seulement un loisir pour les enfants. En famille ou entre amis, découvrez les merveilles de la nature, dans les zoos Normandie. L’occasion de découvrir des espèces méconnues, ou encore de faire connaissance avec les nouveaux nés de l’année, véritables stars des pars zoologiques.

1. Parc zoologique de Cerza, près de Lisieux (Calvados)

Le parc de Cerza s’étend sur une surface de 60 hectares, consacrés à l’élevage d’espèces en voie de disparition. À quelques kilomètres de Lisieux, le parc présente environ 120 espèces d’animaux différentes, pour plus de 1 200 individus à découvrir avec des yeux d’enfants.
Les naissances rarissimes ne passent pas inaperçues, au parc zoologique de Cerza. En annonçant l’arrivée de trois bébés tigres blancs, le zoo a enthousiasmé des milliers d’amoureux de la nature et des félins. Ces derniers ont désormais des noms, trouvés après un appel à idées auprès des fans du zoo sur Facebook. Les trois petites femelles se nomment donc : Alaska, Tibeta et Siberia.
Mais le parc zoologique ne se résume pas à ces seuls félins, et promet aux visiteurs des heures de promenades et de découvertes à travers plusieurs parcours à pied, mais aussi son cinéma 3D relief et son safari-train.

  • Tarifs : 19,50 € à partir de 12 ans, 12 € de 3 à 12 ans, gratuit pour les moins de 3 ans. Toutes les informations sur le site Internet de Cerza.

Vidéo. Retrouvez le reportage de France 3 :

2. Zoo de Jurques (Calvados)

La panthère des neiges est une des espèces les plus menacées d'extinction dans le monde, à l'état sauvage. (Photo : Zoo de Jurques)
La panthère des neiges est une des espèces les plus menacées d'extinction dans le monde, à l'état sauvage. (Photo : Zoo de Jurques)

Les nouveautés ne manquent pas pour ce parc zoologique, créé en 1977. Entreprise familiale, le parc présente aux visiteurs environ 650 animaux, représentant une centaine d’espèces. Accueillant en moyenne 130 000 visiteurs par an, le parc affiche en 2015 plusieurs naissances exceptionnelles avec l’arrivée d’un bébé panthère des neiges, en avril 2015. Élevé par sa mère, la star du zoo calvadosien n’a pas encore de nom, un concours sur la page Facebook du zoo permet aux fans de donner leurs idées.
Parmi les autres naissances exceptionnelles, le couple de pandas roux a eu une portée de deux bébés pour la première fois. Ils sont encore difficilement visibles pour le moment. En nouveauté de l’année, un « territoire des kangourous » est désormais ouvert aux visiteurs, pour qu’ils découvrent au plus près des nouveaux grands kangourous roux, des wallabys et des émeus. Enfin, deux jeunes louves ont rejoint la meute de Jurques.
Cet été, il sera possible une nouvelle fois de profiter des visites nocturnes du Zoo de Jurques les 6, 7 et 8 août 2015, de 20h à minuit, avec une mise en lumière exceptionnelle du parc et des animations originales pour ces trois soirées.

  • Tarifs : 16 € par adulte, 10 € pour les enfants de 3 à 10 ans, gratuit pour les moins de 3 ans. Plus d’informations sur le site Internet du Zoo de Jurques.

3. Zoo de Champrépus, Villedieu-les-Poêles (Manche)

Des bébés manchots sont nés au Zoo de Champrépus. (Photo : Zoo de Champrépus)
Des bébés manchots sont nés au Zoo de Champrépus. (Photo : Zoo de Champrépus)

Au cœur du département de la Manche, le zoo de Champrepus accueille environ 125 000 visiteurs par an. Étendu sur une dizaine d’hectares, le parc animalier accueille entre ses murs 60 espèces animales, domestiques et sauvages, soit environ 250 animaux.
Depuis le débuts de l’année, les effectifs animaliers se sont agrandis avec la naissance, notamment, d’animaux de la mini-ferme tels que moutons, chèvres et alpagas, mais aussi de quelques espèces sauvages telles que chiens de prairie, zèbre et manchots de Humbolt.
Pour l’année 2015, le zoo a lancé un jeu autour d’une douzaine d’espèces présentes dans le parc à partir d’un smartphone, disponible par QRcode sur place.

  • Tarifs : 15,80 € par adulte, 9,80 € par enfant de 3 à 12 ans, gratuit pour les moins de 3 ans. Animations pédagogiques autour de plusieurs espèces, chaque jour, entre 12h et 17h. Plus d’informations sur le site Internet du zoo de Champrépus.

4. Parc de Clères (Seine-Maritime)

Un couple de pandas roux sera visible pour la première fois à Clères, dès mardi 28 juillet 2015. (Photo : parc de Clères)
Un couple de pandas roux sera visible pour la première fois à Clères, dès mardi 28 juillet 2015. (Photo : parc de Clères)

Dans un domaine de 52 hectares, le parc animalier et de botanique de Clères accueille les visiteurs sur un espace ouvert de 13 hectares. Réserve à dominante ornithologique, le arc de Clères recueille en son sein plus de 250 espèces, dont environ 200 variétés d’oiseaux, le restant étant des animaux. Au total, plus de 1 400 animaux sont visibles chaque jour.
Parmi les nouveautés de l’année, deux pandas roux seront visibles à compter du mardi 28 juillet 2015. Venus du Zoo de Planckendael, en Belgique, ces petits pandas attireront sans aucun doute les visiteurs. Un bébé gibbon sera également visible, et de nombreux autres oiseaux nés depuis début 2015.

  • Tarifs : 7,50 € par adulte, tarif réduit à 5,50 € jusqu’à 16 ans, gratuit pour les moins de trois ans. Renseignements sur le site Internet du Parc de Clères.

5. Biotropica, au Val-de-Reuil (Eure)

La serre zoologiste du Val-de-Reuil permet aux visiteurs de découvrir la faune et la flore tropicale, grâce à une serre de 6 000 m2 accueillant des espèces à la fois étonnantes et leur rôle emblématique dans l’évolution ou encore la conservation des espèces menacées en liberté. Un parcours extérieur permet également de prolonger ces découvertes et d’aller à la rencontre, notamment, des nouveaux venus au sein de Biotropica : des manchots, des ragondins, arrivés en mai 2015.
Parmi les naissances de l’année, le parc compte des bébés loutres. Au total, 110 espèces sont représentées au sein de Biotropica.

  • Tarifs : 13,50 € par adulte, 9 € par enfant de 3 à 11 ans, gratuit pour les moins de 3 ans. En saison, parking payant : 4 €. Renseignements sur le site Internet de Biotropica.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.