Hockey. Et Rouen est encore champion de France !

Le coach du RHE 76 revient pour 76actu sur la saison du club, après la quatrième victoire consécutive des Dragons, mardi 9 avril, face à Angers, au terme du 7e match de la série.

Dernière mise à jour : 10/04/2013 à 07:45

Rouen-Angers_hockey_DVelec.jpg

Mardi 9 avril, le Rouen Hockey Élite 76 a inscrit un 13e titre de champion de France de Ligue Magnus à son palmarès, le 4e d’affilée, en battant les Ducs d’Angers lors du 7e match de la série finale. C’est en prolongation de mort subite que s’est joué le titre et c’est François-Pierre Guenette qui a inscrit le but salvateur pour les Rouennais. Une série, qui aura été empreinte de suspense, de revirements et de multiples incertitudes jusqu’au bout : tous les ingrédients en somme, qui font des play-offs réussis.

Un 4e titre d’affilée et le 13e de son histoire

Ce 13e titre de Ligue Magnus fait de Rouen l’une des équipes les plus titrées du championnat élite de hockey sur glace. Pour Angers, la défaite doit s’avérer amère, eux qui ont déjà perdu la Coupe de la Ligue et la Coupe de France à Bercy. Les Angevins tutoient les sommets depuis quelques saisons, mais semblent maudits dans les finales face à Rouen.

« Nous sommes en présence de deux belles équipes, avec des effectifs plutôt similaires, des talents comparables, mais sur la glace, tout cela se traduit par deux systèmes de jeu différents qui s’affrontent. Au final, on peut dire qu’on a eu des matches à rebondissement lors des six premières confrontations. Aucune des deux équipes n’a jamais rien lâché », soulignait Rodolphe Garnier, coach du Rouen Hockey Élite 76, avant la rencontre de mardi soir.

Ne rien lâcher, c’est effectivement le viatique que les joueurs des deux équipes avaient en tête tout au long de ces play-offs et de la série finale : Rouen a su remporter les deux premiers matches à Angers, avant de s’incliner à deux reprises à l’Île Lacroix. Les Ducs avaient fait une partie du chemin en remportant le cinquième match, mais voilà, les Dragons, au pied du mur, ont, une fois encore, égalisé à trois manches partout, au terme d’un match âpre et disputé, samedi 6 avril.
Et c’est encore un scénario de folie qui a conclu cette finale, puisque Rouen, après avoir longtemps mené 3-1 dans la partie, a vu Angers revenir à sa hauteur dans les toutes dernières minutes. Les Angevins se sont ainsi offert la prolongation en mort subite, à trois secondes de la fin du temps réglementaire !

« On a su renverser la tendance »

« On a su renverser la tendance. On perd les matches 3 et 4 à peu de choses, notamment le match du 1-0. On a un vrai manque de réussite : Stefanka tire sur la barre, Marc-André Thinel rate un face à face avec le gardien. On perd et on leur donne leur chance. Mais ils ne sont pas là par hasard de toute façon », analyse Rodophe Garnier, qui dresse un bilan plutôt positif de la saison des Rouennais, souvent décriés ces dernières semaines.

Pour le coach en effet, une grosse partie de l’objectif fixé par le club a été atteint : Rouen a effectivement atteint la finale, après une saison en dents de scie et un classement en novembre dernier qui ne laissait rien présager de bon pour jouer le titre.

« Il nous restait le dernier objectif à concrétiser : remporter la coupe. C’est un objectif collectif. On arrive au terme de toute une année de travail, le club a su se mobiliser. Quand je pense à cette saison, je la vois avec un peu de nostalgie : c’est une équipe que je ne retrouverai jamais. C’est un bon groupe avec de bonnes personnes. C’était agréable de travailler avec ces gars-là. J’ai vraiment le sentiment qu’on est allé au bout du bout et j’ai toujours cru en cette équipe. Je n’ai pas cessé de dire depuis le début que ce groupe était bon », confie le coach.

Les jeunes ont eu leur place dans l’effectif cette année

Et même s’il n’est pas encore temps de dresser des bilans définitifs, puisque tout reste à faire mardi soir, Rodolphe Garnier constate avec grande satisfaction que cette saison, Rouen a montré sa capacité à aligner de nombreux jeunes dans l’effectif.

« C’est notre rôle de faire jouer les jeunes. Après avoir remporté trois titres d’affilée, c’est important de prouver qu’on peut travailler avec les jeunes, pour les faire progresser au contact de joueurs d’expérience », fait valoir l’entraîneur.

Certes, Rodolphe Garnier en est conscient : tout n’a pas été rose cette année. Lui, comme les joueurs, ont bien entendu les critiques, mais le groupe a su faire en sorte de positiver chaque remarque. Il ne nie pas, toutefois, que certaines déceptions ont pu marquer le groupe : ne pas aller à Bercy disputer la finale de la Coupe de France, échouer lors de la Coupe Continentale en Ukraine, alors que l’objectif était de terminer au moins second. « Il a fallu remettre tout le monde sur les rails, refaire des efforts. Mais dans les moments-clés, tout le monde a répondu présent ».

Mardi 9 avril, le Rouen Hockey Élite 76 a donc vécu un autre des moments-clés de son histoire, avec l’objectif ultime : ramener la coupe sur les bords de Seine. « On va tout faire pour la ramener », annonçait Rodolphe Garnier avant la rencontre, qui alignait son effectif au complet face aux Ducs d’Angers. Personne n’a en effet voulu manquer à l’appel pour s’offrir le bonheur d’un 13e titre. La coupe Magnus va donc revenir sur les bords de Seine, dans l’antre des Dragons.

  • Les buteurs rouennais de la soirée
    Doublé de Jonathan Janil, Marc-André Thinel, François-Pierre Guenette
  1. [...] que s’ouvre la période des transferts, tant en Ligue Magnus que dans les autres divisions. Rouen, champion de France en titre pour la quatrième année d’affilée espère déjà inscrire un nouveau record à l’issue de la saison 2013-2014, en étant le [...]
  2. benoit nicole
    13 avr 2013 09:20
    bravo les champions
  3. soyouz
    10 avr 2013 11:13
    Bravo, pour une fois qu'on peut être fiers de notre ville ! :)
  4. ray
    10 avr 2013 09:02
    Pourquoi ce "Encore" champion de France, qui se lasserai de l’être ?
    Merci les Dragons, ça fait du bien en ces temps moroses.
  5. foutrel
    9 avr 2013 23:04
    Supér vous etes les meilleurs . On. Savait qu'on pouvait. Conter sur vous bravo
  6. momau
    9 avr 2013 22:12
    Bravo les Dragons, ce fût juste mais nous sommes encore champion grâce à vous BRAVO