Le Havre Au Havre, il se faisait livrer des kilos de khat, une plante euphorisante interdite en France

Un homme de 25 ans a été interpellé au Havre, mercredi 15 février 2017, pour trafic de stupéfiants. Il se faisait livrer du khat, une plante euphorisante, interdite en France.

Mise à jour : 17/02/2017 à 17:30 par Valentine Godquin

La police du Havre a saisi plus de 8 kg de khat, au domicile d'un homme originaire de Somalie. (Photo d'illustration)
La police du Havre a saisi plus de 8 kg de khat, au domicile d'un homme originaire de Somalie. (Photo d'illustration : Wikimedia commons)

Mercredi 15 février 2017, des enquêteurs de la police nationale du Havre (Seine-Maritime) ont interpellé un homme de 25 ans, pour trafic de stupéfiants. L’homme, originaire de Somalie, s’était fait envoyer, par voie postale, un colis contenant plus de 8 kg de khat, une plante euphorisante, considérée comme un produit stupéfiant, et interdite en France.

> LIRE AUSSI : Plus de 650 kilos de cocaïne saisis par les douaniers sur le port du Havre

Des transactions par Taïwan

L’homme a été interpellé, dans un foyer où il réside, boulevard de Graville, au Havre. Selon une source judiciaire, un peu plus de 8 kg de khat ont été saisis sur place, provenant d’un colis de 9 kg, qui lui avait été récemment livré.

L’individu, arrivé en France en mai 2016, a déclaré qu’il consommait ce produit depuis plusieurs années et qu’il s’agissait d’une consommation habituelle et traditionnelle, a indiqué une source judiciaire à Normandie-actu. Il se serait cotisé avec plusieurs personnes pour faire une commande. La transaction s’est faite en passant par Taïwan, où ce produit est autorisé.

Remis en liberté, le jeune homme sera convoqué devant le tribunal correctionnel du Havre, le 3 avril 2017, pour trafic de stupéfiants. L’ensemble des produits saisis sera détruit.

Le khat, c’est quoi ?
Selon Drogue info service, le khat est un arbuste cultivé en Afrique de l’est et au sud de la péninsule arabique. Les consommateurs mâchent les feuilles de cette plante, qui colore les dents et la langue, avant de les recracher.
Parmi les effets recherchés par les consommateurs, cette drogue agirait comme un stimulant « qui soulage la fatigue et la faim », en procurant « une sensation de bien-être (euphorie) ». Parmi les risques encourus par la consommation de cette drogue sont constatés des troubles de type paranoïa et idées suicidaires, mais aussi infarctus, œdème pulmonaire et augmentation des risques de cancer de la bouche et de la gorge.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.