Hausse du chômage en Normandie, en décembre : +0,4%. Les chiffres

L'année 2015 s'est achevée sur une nouvelle hausse du chômage : +0,4% en métropole et en Normandie, où le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A s'établit à 178 855. Détails.

Mise à jour : 27/01/2016 à 19:25 par La Rédaction

Nouveau rebond du chômage en décembre 2015 : +0,4% en Normandie.
Nouveau rebond du chômage en décembre 2015 : +0,4% en Normandie.

Selon les statiques publiées mercredi 27 janvier 2016 par le ministère du Travail, le chômage est reparti à la hausse en décembre 2015. Le nombre de demandeurs d’emplois sans aucune activité (catégorie A) en métropole s’est accru de 15 800 en décembre (+ 0,4 % en un mois), effaçant la diminution observée en novembre (– 15 000). L’année 2015 s’est achevée sur un record de 3,59 millions de chômeurs en métropole, a le ministère du Travail.

> Lire aussi : François Hollande présente son plan d’urgence pour l’emploi. Ses annonces

En Normandie, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s’établit à 178 855. Ce nombre augmente de 0,4 % sur un mois (soit +693 personnes), de 1,4 % sur trois mois et de 2,9 % sur un an. Au total, le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B, C est de 287 626, fin décembre 2015 en Normandie. Les chiffres par département.

En Seine-Maritime

Fin décembre 2015, en Seine-Maritime, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorieA) s’établit à 74 656.Ce nombre augmente de0,2 %sur un mois(soit +169 personnes), de 1,2 % sur trois mois et de 3,2 % sur un an. En Seine-Maritime, le nombre de demandeurs d’emploi tenus derechercher un emploi, ayant ou non exercé une activité dans le mois (catégories A, B, C) s’établit à 117 527 fin décembre 2015. Ce nombre augmente de 0,9 % sur un mois (soit+1 036 personnes), de 1,6 % sur trois mois et de 5,0 % sur un an. En Normandie, ce nombre augmente de 0,8 % sur un mois, de 1,5 %sur trois mois et de 4,9 % sur un an.

Dans l’Eure

Fin décembre 2015, dans l’Eure, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s’établit à 32 647. Ce nombre baisse de 0,1 % sur un mois (soit–47 personnes), progresse de 0,4 % sur trois mois et de 1,2 %sur un an. Dans l’Eure, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi, ayant ou non exercé une activité dans le mois(catégories A, B, C) s’établit à 53 365 fin décembre 2015. Ce nombre augmente de 0,7 %sur un mois (soit+349 personnes), de 1,3 % sur trois mois et de 4,2 % sur un an.

Dans le Calvados

Fin décembre 2015, dans le Calvados, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A)s’établit à 36 648. Ce nombre augmente de 0,5 % sur un mois (soit +192 personnes), de 2,1 % sur trois mois et de 2,6 % sur un an. Dans le Calvados,le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi,ayant ou non exercé une activité dans le mois (catégories A, B, C) s’établit à 59 155 fin décembre 2015. Ce nombre augmente de 0,7%sur un mois (soit+396personnes), de1,4 % sur trois mois et de 4,7 % sur un an.

Dans la Manche

Fin décembre 2015, dans la Manche, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A)s’établit à 21 337. Ce nombre augmente de 1,6 % sur un mois (soit +334 personnes), de 2,5 % sur trois mois et de 2,8 % sur un an. Dans la Manche, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi, ayant ou non exercé une activité dans le mois (catégories A, B, C) s’établit à 35 924 fin décembre2015. Ce nombre augmente de 0,9 % sur un mois (soit+332personnes), de 1,3 % sur trois mois et de 5,1 % sur un an.

Dans l’Orne

Fin décembre 2015, dans l’Orne, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A)s’établità13 567. Ce nombre augmente de 0,3 % sur un mois(soit +45 personnes), de 1,9 % sur trois mois et de 6,3 % sur un an. Dans l’Orne, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi, ayant ou non exercé une activité dans le mois (catégories A, B, C) s’établit à 21 655, fin décembre 2015.Ce nombre augmente de 0,5 % sur un mois (soit+104 personnes),de 1,4 % sur trois mois et de 6,0 % sur un an.

Une année tristement record

Sur l’ensemble de l’année 2015, Pôle emploi a accueilli 89 900 chômeurs supplémentaires (+2,6%), soit la plus faible hausse annuelle depuis 2010. En France, le chômage atteint également des records en incluant les demandeurs d’emploi ayant exercé une activité réduite au cours du mois (5,48 millions, +0,6% sur un mois) et l’outre-mer (5,78 millions, +0,6%). Selon Myriam El Khomri, ministre du Travail, ces mauvais résultats traduisent « notamment les effets de la baisse d’activité enregistrée par plusieurs secteurs dans le contexte que nous avons connu en novembre et décembre ».

La courbe du chômage à la hausse

Ces derniers mois, l’indicateur de Pôle emploi a connu de fortes variations, mais, au-delà des évolutions mensuelles, réputées très volatiles, la courbe du chômage révèle une réelle tendance à la hausse, avec 42 800 chômeurs de plus en catégorie A (sans activité) en métropole au 4e trimestre. Malgré un coup d’arrêt en décembre (+0,7%), la situation des jeunes est en nette amélioration sur un an : – 21 900 (-4,0%) par rapport à fin 2014. En revanche, la situation des seniors se dégrade inexorablement (+0,6% sur un mois, +8,4% sur un an). Autre point noir : le chômage de longue durée, qui continue de gagner du terrain. Fin 2015, 2,47 millions de demandeurs d’emploi, petite activité comprise, étaient inscrits à Pôle emploi depuis plus d’un an, un chiffre en hausse de 0,8% en décembre et de 9,5% sur l’année. Résultat : l’ancienneté des inscrits a augmenté d’un mois (31 jours) sur un an. En moyenne, un demandeur d’emploi pointait à Pôle emploi depuis environ 19 mois (570 jours).

Avec AFP

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.