Le Havre Sidel, dockers... Le Havre bloquée pendant quatre heures ! Photos et vidéos

À l'occasion de la journée de grève, jeudi 8 octobre 2015, les salariés du privé et du public étaient mobilisés au Havre, autour des Sidel. Ils ont bloqué les accès à la ville.

Mise à jour : 09/10/2015 à 10:46 par La Rédaction

(Photo LB)
Jeudi 8 octobre 2015, des barrages filtrants ont été organisés aux principales entrées du Havre. (Photo LB)

Jeudi 8 octobre 2015, journée de grève interprofessionnelle. Il était extrêmement difficile d’accéder au Havre (Seine-Maritime). Le ton est monté en raison de la lutte des salariés de Sidel, le leader mondial de l’embouteillage, frappé par un plan de restructuration (plus de 200 emplois sont menacés).
Les syndicats ont opté pour un blocage des ronds-points sur la zone industrielle et de l’axe d’entrée de ville du Havre, sur l’A29, notamment. Des barrages filtrants ont également été mis en place aux sorties du Havre Nord, tout près d’Octeville-sur-Mer, la commune où Sidel est implantée.

Revivez la matinée en photos et vidéos, ici >

Dockers, enseignants, territoriaux… aux côtés des Sidel

À l’appel des Unions départementales de la CGT, de la FSU, de Solidaires, de FO et de l’UNEF (Union nationale des étudiants de France), les salariés du public et du privé étaient invités à se rassembler dans la rue. Reynald Kubecki, le délégué syndical CGT de l’usine Sidel, assurait à Normandie-actu que les salariés de ce fleuron de l’industrie auraient en cette journée de grève nationale, le soutien des dockers et portuaires du Havre. Leur présence aux côtés des Sidel a été confirmée. Les agents territoriaux du Havre avaient également déposé un préavis de grève de 24 heures. Rendez-vous était donné à 6h45 au stade Deschaseaux, à l’entrée du Havre, jeudi 8 octobre 2015.
Les salariés du privé étaient là, eux aussi, pour parvenir au « blocage de l’économie » au Havre, en cette journée de grève. Les manifestants défendaient la hausse des salaires, l’arrêt des suppressions d’emplois. Ils plaidaient également pour la défense du Code du travail et des services et entreprises publiques.

Des perturbations dans les écoles, cantines, garderies

Vers midi, le cortège a convergé vers le site Sidel d’Octeville-sur-Mer pour dénoncer le PSE (Plan social à l’emploi) à venir. Et une nouvelle manifestation pour la défense de l’emploi, est d’ores et déjà programmée samedi 10 octobre 2015, à 14h, devant la maison des Syndicats, avec les Sidel en tête.

> Lire aussi : Grève, jeudi 8 octobre 2015, à la Ville de Rouen. Les perturbations

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.