Rouen Grève dans un foyer d'accueil pour handicapés à Rouen, les salariés en « souffrance »

Des salariés des foyers d'accueil des Papillons blancs étaient en grève lundi 29 février 2016, à Rouen (Seine-Maritime). Ils dénoncent des mauvaises conditions de travail.

Mise à jour : 01/03/2016 à 09:18 par Raphaël Tual

80% du personnel des Papillons blancs sur le site de Rouen sont en grève selon la CGT, lundi 29 février 2016 (©Cry Havoc76).
80% du personnel des Papillons blancs sur le site de Rouen sont en grève selon la CGT, lundi 29 février 2016 (capture d'écran ©Cry Havoc76).

Le personnel de l’association les Papillons blancs, à Rouen (Seine-Maritime), était en grève, lundi 29 février 2016. Les salariés des quatre établissements du site étaient concernés par ce mouvement social : deux foyers d’accueil médicalisé (le Logis et la Bastide), un foyer de vie et un centre d’accueil de jour. Les résidents de ces structures sont des handicapés mentaux et parfois physiques. Ces établissements sont gérés par l’association loi 1901 les Papillons blancs, dont le siège social est à Petit-Quevilly (Seine-Maritime).

80% du personnel du site était en grève ce matin, assure le représentant du personnel CGT Benjamin Laniepce, infirmier. Nos conditions de travail se sont dégradées avec des locaux vétustes et un management très dur. On veut bien distribuer du bien vivre, mais on est en souffrance. »

Pour les résidents, c’est « dramatique »

Selon ce syndicaliste, « les locaux ne sont pas adaptés. Par exemple, les brancards ne rentrent pas dans l’ascenseur. Pour nous, c’est dur, mais pour les résidents, c’est dramatique. » La grève ne sera pas poursuivie demain (mardi 1er mars), « parce que financièrement, c’est dur ». Mais les salariés n’excluent pas un mouvement départemental, réunissant les autres structures, de Fécamp au pays de Bray.
La direction, de son côté, n’a pas souhaité répondre à nos questions.

La CGT des officiers du port en action au Havre, ce matin

Dans la même journée, la CGT des officiers de ports et la CGT des agents portuaires du Havre ont paralysé tous les mouvements d’entrée et de sortie des navires pour faire entendre leurs craintes concernant le statut des agents.

> Notre article ici : Grève des officiers de port, au Havre. Le mouvement levé

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.