Benerville-sur-Mer Festival de Cannes. Deux films, tournés en Normandie, primés

Dimanche 24 mai 2015, le palmarès du 68e festival de Cannes a été dévoilé. "Mon roi" et "La loi du marché", tournés en Normandie, ont été salués par deux prix d'interprétation.

Mise à jour : 25/05/2015 à 09:56 par Solène Bertrand

Vincent Lindon a reçu le prix d'interprétation masculine pour sa prestation, dans La loi du marché. © Nord-Ouest Films - Arte France Cinéma.
Vincent Lindon a reçu le prix d'interprétation masculine pour sa prestation, dans La loi du marché. © Nord-Ouest Films - Arte France Cinéma.

Haut lieu de la cinéphilie, le festival de Cannes (Alpes-Maritimes) s’est achevé, dimanche 24 mai 2015. La 68e édition, présidée par Joël et Ethan Coen (palme d’or avec Barton Fink, en 1991), a couronné le film de Jacques Audiard, Dheepan, un film engagé et politique sur l’exil de Tamouls en banlieue parisienne. Sur les cinq films français en compétition, trois au total ont décroché une récompense. Outre la palme, deux prix d’interprétation viennent saluer le travail de comédiens français : Emmanuelle Bercot (Mon roi de Maïwenn) et Vincent Lindon (La loi du marché de Stéphane Brizé) ont été mis à l’honneur sur la croisette pour le rôle dans deux films qui ont été tournés en Normandie.

Cannes 2015, le reportage de Canal + :

Deauville sur les écrans

Quelques scènes de Mon roi de Maïwenn (prix du Jury en 2011, avec Polisse) ont été tournées en Normandie, à Deauville (Calvados), précisément. L’équipe, hébergée à l’hôtel Normandy Barrière, a réalisé plusieurs prises de vue extérieures, de nuit. Mon roi narre les aventures d’un amour tourmenté. Tony est admise dans un centre de rééducation après une grave chute de ski. Dépendante du personnel médical et des antidouleurs, elle prend le temps de se remémorer l’histoire tumultueuse qu’elle a vécue avec Georgio. Pourquoi se sont-ils aimés ? Qui est réellement l’homme qu’elle a adoré ? Comment a-t-elle pu se soumettre à cette passion étouffante et destructrice ? Pour Tony, c’est une difficile reconstruction qui commence désormais, un travail corporel qui lui permettra peut-être de définitivement se libérer …

Un extrait de Mon roi :

Emmanuelle Bercot a reçu le prix d’interprétation féminine, pour sa prestation dans le film de Maïwenn, ex-aequo avec Rooney Mara, pour son rôle dans Carol de Todd Haynes. La Française est également réalisatrice : elle présentait La tête haute, un film sur le parcours d’un jeune délinquant, en ouverture de l’édition 2015 de Cannes.

La plage des Ammonites dans La loi du marché

Le prix d’interprétation masculine vient récompenser la prestation de Vincent Lindon, dans La loi du marché de Stéphane Brizé. Un film quasi documentaire qui suit le parcours de Thierry, chômeur en fin de droits, qui se bat pour garder dignité et morale dans une société qui en est dépourvue. Une consécration pour l’acteur qui n’avait jamais reçu de prix.

Bande-annonce de La loi du marché :

À l’instar de son personnage de Simon, dans Welcome, de Philippe Lioret (2009), Vincent Lindon est touchant et juste. La loi du marché interroge sur notre société et le traitement réservé à l’humain, dans la société contemporaine. Le personnage qu’incarne Vincent Lindon, devenu vigile dans un supermarché, se retrouve face à de lourdes questions morales. Comment préserver ses pensées et son travail, demeurer intègre, tout en jouant le jeu du système ? Pour La Loi du marché, Stéphane Brizé a posé sa caméra sur la Côte fleurie, à Bénerville-sur-Mer (Calvados) : la scène, où le couple, forcé de vendre son mobil-home, négocie le prix de cette maison secondaire, a été tournée sur la plage des Ammonites. Pour son prochain film, le cinéaste (Mademoiselle Chambon, Quelques heures de printemps) sera de retour en Normandie. Il tournera, durant l’été 2015, Une vie, d’après le roman de Guy de Maupassant, à Pont-l’Évêque (Calvados). Un appel à figurants a été lancé.

Vincent Lindon, à Cannes : « Il faut se réveiller » :

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.