Aubevoye Fabriqué en Normandie, le célèbre Grand Marnier racheté par un géant italien

Le groupe italien Campari compte s'offrir pour 684 millions d'euros, le célèbre spiritueux français Grand-Marnier, dont une partie de la production est réalisée à Aubevoye (Eure).

Mise à jour : 17/03/2016 à 18:52 par La Rédaction

Le Grand Marnier devrait être sous bannière italienne, dès le 1er juillet 2016. (Photo : ©Wikimedia commons/Simon A. Eugster)
Le Grand Marnier devrait être sous bannière italienne, dès le 1er juillet 2016. (Photo : ©Wikimedia commons/Simon A. Eugster)

Ingrédient incontournable dans la création de la crêpe Suzette, ou du cocktail Cosmopolitain, le Grand Marnier, prestigieuse liqueur française au cordon rouge, attire l’œil de l’Italien Gruppo Campari, qui a annoncé, mardi 15 mars 2016, sa volonté de racheter ce breuvage de renommée mondiale. Depuis quelques années, cette liqueur mêlant cognac et liqueur d’oranges amères est en partie produite en Normandie, dans une usine d’Aubevoye, près de Gaillon (Eure), site principalement dédié à la mise en bouteille et à l’emballage du produit haut de gamme. Une transaction qui permettra au groupe italien d’ajouter un nouveau nom de prestige à sa « collection » de 50 marques de boissons.

Une bouteille vendue toutes les trois secondes

Le Grand Marnier fait partie des liqueurs françaises les plus exportées au monde. Propriété de la famille Marlier Lapostolle depuis six générations, cette marque d’alcool a plus de 150 ans d’histoire derrière elle. Née en 1880 de l’inspiration de son fondateur Louis-Alexandre Marnier Lapostolle, cette liqueur associait alors les qualités du cognac avec la saveur de l’orange, un fruit encore rare à l’époque. Depuis, la recette secrète n’a jamais changé, faisant la richesse de cette liqueur.
En annonçant ce rachat, le Gruppo Campari insiste sur une volonté de « renforcer son positionnement haut de gamme », et de profiter d’un regain d’intérêt pour les cocktails classiques, notamment sur les marchés américains. En déposant un projet d’offre publique d’achat (OPA) à l’amiable auprès des actionnaires de la Société des produits Marnier-Lapostolle (SPML), il compte investir à hauteur de 8 050 euros par action en numéraire, « hors versement d’un éventuel complément de prix afférent à la cession de l’actif immobilier Les Cèdres, détenu par SPML à Saint-Jean-Cap-Ferrat (Alpes-Maritimes) ». Au total, un investissement de 684 millions d’euros est envisagé, soit 1,6 fois sa valorisation à la Bourse de Paris.
En annonçant le rachat de Grand Marnier, dont une bouteille se vend toutes les trois secondes dans le monde, le directeur général de Gruppo Campari se déclare « ravi de consolider cette alliance entre certains actionnaires familiaux de SPML et Gruppo Campari ».

Cette acquisition est en parfaite adéquation avec notre stratégie de croissance externe [...], et nous ajoutons une marque emblématique et unique à notre portefeuille de marques Global Priorities, pour enrichir notre gamme de produits, et nous consolidons davantage notre position comme principal pourvoyeur de liqueurs haut de gamme.

Le retour des cocktails

Ces accords présentés entre les deux parties prévoient également une exclusivité avec SPML pour la distribution mondiale des produits. Accord qui devrait être effectif à compter du 1er juillet 2016, pour une durée de 5 ans et demi, jusqu’à son expiration le 31 décembre 2021 (renouvelable sur cinq années ensuite). Jouant du prestige de la marque et de son ancienneté sur le marché des spiritueux, le groupe italien souhaite saisir cette occasion pour s’ancrer dans une démarche de conquête des marchés, notamment dans le domaine des cocktails alcoolisés. Ces derniers constatent en effet un « regain d’intérêt pour les cocktails classiques », notamment sur le marché américain.
En réalisant environ 92 % de ses ventes de produits hors de France, SPML voit son marché particulièrement actif, à hauteur de 60 % aux États-Unis, ses autres principaux clients se trouvant en Allemagne, au Canada et en France. Plus de 150 pays du monde entier voient ainsi passer des produits de cette entreprise familiale, par le biais de distributeurs.
L’occasion est ainsi trop belle pour le groupe italien de se payer la part du lion sur le marché des spiritueux Outre-Atlantique, en menant une démarche offensive sur le marché des bars à cocktails.

Une tendance mondiale s’y est en effet déclenchée, avec des mixologistes et des consommateurs aisés développant un intérêt croissant pour les alcools raffinés et la « consommation hors domicile ». Grand Marnier sera au centre du dispositif stratégique renforcé de Gruppo Campari, en  tant que marque-clé du portefeuille Global Priorities sur chaque marché.

Par cette vente de la célèbre marque de spiritueux, une page se tourne pour le Grand Marnier, symbole de la gastronomie et du savoir-vivre à la française. En 2015, le Grand Marnier représentait 85 % des ventes de SPML, réalisant ainsi un chiffre d’affaires de 151,7 millions d’euros.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.