Évreux [Exclusif] Gégé, star de Koh Lanta, condamné à deux ans de prison avec sursis

Gérard Icardi, alias « Gégé », personnage emblématique de Koh Lanta, a été condamné, vendredi 20 mars 2015 par le tribunal correctionnel d'Évreux (Eure), pour agressions sexuelles.

Mise à jour : 20/03/2015 à 14:28 par Christophe Degand

Le tribunal a condamné Gérard Icardi, alias « Gégé », à deux ans de prison avec sursis pour violences sexuelles. (Photo d'archives/L'Impartial)
Le tribunal a condamné Gérard Icardi, alias « Gégé », à deux ans de prison avec sursis pour agressions sexuelles. (Photo d'archives/L'Impartial)

Condamnation sévère pour Gérard Icardi, alias « Gégé », personnage emblématique de la 11e saison de Koh Lanta, l’émission d’aventures de TF1. Vendredi 20 mars 2015, le tribunal correctionnel d’Évreux (Eure) a prononcé sa condamnation pour agressions sexuelles sur mineures : deux ans de prison avec sursis et une mise à l’épreuve qui comprend une obligation de soins, l’indemnisation des victimes, l’interdiction de tout contact avec elles ou avec des mineurs ainsi que l’inscription au Fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes (Fijais). Il devra également verser, à trois des victimes, entre 500 et 600 euros pour le préjudice moral. Il a dix jours pour faire appel de ce jugement.

> LIRE AUSSI : [Révélations] En Normandie, Gégé, de Koh Lanta, soupçonné de six agressions sexuelles

Des gestes déplacés

Une mauvaise nouvelle pour l’homme dont le parc animalier, L’Arche féline, à Vascoeil (Eure), doit ouvrir ses portes pour une nouvelle saison le samedi 21 mars 2015. C’est d’ailleurs au sein de ce parc que, au cours de l’année 2011, l’affaire a éclaté. « Gégé » aurait tenté d’embrasser plusieurs de ses stagiaires, mineures, et aurait eu des gestes déplacés. « Il parlait de sexe tout le temps », avait témoigné l’une d’entre elles aux gendarmes.
Au cours de l’audience du jeudi 5 février 2015, Gérard Icard, loin du pétillant sexagénaire qui a participé à Koh Lanta et Splash (TF1), était apparu la mine défaite.  « Tout cela, c’est un tissu de mensonges. Jamais de ma vie je n’ai posé les mains sur qui que ce soit. On a détruit ma vie. Moi, je n’ai plus rien, tout a été foutu en l’air. Ma famille, mes amis, les banques. Tout le monde me tourne le dos », avait-il dit.

Son avocate plaidait la relaxe

Son avocate avait plaidé la relaxe, évoquant « son humour ». « Ça ne m’étonnerait pas qu’il ait fait des plaisanteries, car tout le monde fait des plaisanteries », avait-elle indiqué à Normandie-actu. Pour l’ancien participant à Koh Lanta, il s’agissait de la « vengeance » d’une ancienne stagiaire.
Le parquet avait requis trois ans de prison avec sursis, une mise à l’épreuve comprenant une obligation de soins, l’indemnisation des victimes, l’interdiction de tout contact avec elles, l’interdiction de toute activité professionnelle qui implique l’encadrement ou un contact avec des mineurs, l’interdiction des droits civils, civiques et familiaux et l’inscription au Fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes (Fijais).

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.