Saint-Julien-sur-Sarthe En Normandie, le financement participatif pour sauver une race de poneys

Mélanie Vivant, de Saint-Julien-sur-Sarthe (Orne), veut sauver les poneys Dartmoor. Elle lance un appel à financement participatif pour acheter un étalon et perpétuer la race.

Mise à jour : 25/04/2016 à 17:34 par Manon Loubet

(Photo : DR)
Mélanie Vivant, originaire de Saint-Julien-sur-Sarthe dans l'Orne, a lancé une cagnotte sur Ulule.com pour sauver la race de poneys Dartmoor. (Photo : DR)

Éducatrice spécialisée, à 41 ans, Mélanie Vivant voue une passion aux poneys Dartmoor, une race originaire du Devon, en Angleterre. Elle lance un appel à financement participatif pour acheter un étalon pour contribuer à la préservation de la race, rapporte Le Perche. Explications.

Des poneys très attachants

Pour son plaisir, depuis maintenant 12 ans, Mélanie possède un élevage de Dartmoor à Saint-Julien-sur-Sarthe, dans l’Orne, composé de six juments et d’un étalon.

Ce sont des poneys pas très grands, 1,27 mètres au garot, qui sont habitués à marcher dans les terrains escarpés du Devon. Ils sont endurants et infatigables, ils ont autant de résistance qu’un cheval pour l’attelage, par exemple », décrit avec précision à Normandie-Actu, Mélanie Vivant. « Et ce qui est génial avec eux, c’est qu’ils ont un cœur énorme, sans limite. Dès qu’ils sont attachés à leurs propriétaires, ils donnent tout. Ce sont des poneys très attachants. »

Mais Mélanie Vivant est inquiète. La race des poneys Dartmoor est en danger. « Le site Rare Breed Survival Trust classe la race en voie d’extinction. En France, il y a environ dix élevages de Dartmoor, c’est trop peu pour renouveler la race. Et le risque, à force de recroiser tout le temps les mêmes courants de sang, c’est que l’on dévalue le Dartmoor. »

6 000 euros pour sauver les Dartmoor

La jeune maman de deux enfants voudrait acheter un nouvel étalon en Angleterre pour sauver la race Dartmoor. « Mon étalon Storm se fait vieux. Et il ne peut plus procréer avec deux de mes juments qui sont sa fille et sa petite-fille, précise Mélanie Vivant. Là-bas, en Angleterre, même si les Dartmoor sont aussi en voie de disparition, il y a encore des étalons avec des courants de sang très éloignés de ceux que nous avons en France. »
La passionnée de Dartmoor veut réunir la somme de 6 000 euros pour pouvoir acheter un nouvel étalon anglais Dartmoor. « Le but sera de proposer des semences congelées aux autres élevages de Dartmoor. C’est un véritable travail de conservation de cette race qui existe depuis le XIXe siècle… »
Mélanie Vivant a lancé une cagnotte sur le site Ulule.com. Pour le moment, elle a réussi à réunir 3 850 euros. Il reste encore 18 jours pour compléter la somme.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.