Cherbourg-Octeville En Normandie, 10 kilos d'or pour 9 000 euros ? Nouvelle arnaque du web, nouvelle plainte

Un homme domicilié près de Cherbourg (Manche) aurait été escroqué de 9 000 euros - pour 10 kg d'or -, en décembre 2012. Il a décidé de porter plainte, jeudi 21 janvier 2016.

Mise à jour : 22/01/2016 à 17:03 par Alice Labrousse

Le suspect proposait 9000 euros en liquide, contre 200 000 euros (photo d'illustration)
Le suspect proposait 9000 euros en liquide, contre 200 000 euros d'or (photo d'illustration)

Il a attendu plus de trois ans avant de porter plainte. Un homme de 55 ans, qui vit à Équeurdreville, près de Cherbourg (Manche), aurait été escroqué de plus de 9 000 euros. Il devait recevoir, en échange de cette somme, dix kilos d’or. Il n’en a jamais vu la couleur.

9 000 euros en liquide, contre 200 000 euros d’or

L’affaire débute en décembre 2012. Il entretient, sur internet, une correspondance avec une femme originaire de Bamako, au Mali. Elle lui propose de lui vendre dix kilos d’or, qui appartiendraient à sa famille. Le “deal” est nettement à l’avantage de cet habitant de la Normandie : à plus de 20 euros le gramme, il aurait pu en tirer au moins 200 000 euros.
La vendeuse lui fournit de nombreux documents, destinés à prouver la véracité de la transaction. L’acheteur prend contact avec les membres de la famille. Mis en confiance, il verse le montant en plusieurs fois, par mandats Western Union. Le dernier paiement date de janvier 2013. Mais, quelques jours plus tard, il reçoit un courrier électronique qui l’informe que l’or tant attendu a été saisi par la Douane.

L’or, bloqué par la Douane

Il est alors contacté par un homme, qui se présente comme un employé du consulat du Mali. Il lui propose de régler la somme de 4 000 euros, afin de débloquer le métal précieux et de poursuivre la livraison de l’or. Cette nouvelle déconvenue fait prendre conscience à cet habitant d’Équeurdreville qu’il a été victime d’une arnaque.
Après plusieurs mois d’attente, il a enfin décidé de porter plainte, jeudi 21 janvier 2016. Probablement après avoir lu les mésaventures similaires d’habitants de l’agglomération de Cherbourg. En octobre 2015, une femme avait été victime d’une escroquerie par téléphone à Cherbourg. En décembre, des arnaques semblables avaient été dénoncées par plusieurs habitants. Et, début janvier 2016, une habitante avait été escroquée par une de ses connaissances virtuelles. Les autorités appellent à nouveau à la vigilance concernant les ventes par le biais des réseaux sociaux et d’internet en général.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.