En deux mois, 69 bombes détruites sur les plages de la Manche et de la mer du Nord

Plusieurs engins explosifs sont régulièrement détruits sur les plages de Normandie. Pour le seul mois de février 2016, sept bombes ont été neutralisées dans la région. Détails.

Mise à jour : 07/03/2016 à 17:23 par Raphaël Tual

69 bombes ont été détruites sur les plages de la mer du Nord et de la Manche, depuis le début de l'année (photo d'illustration ©Marine nationale).
69 bombes ont été détruites sur les plages de la mer du Nord et de la Manche, depuis le début de l'année 2016. (Photo d'illustration © Marine nationale)

Depuis le 1er janvier 2016, les démineurs de la Marine nationale ont neutralisé 69 engins explosifs, comme des obus ou des mines antipersonnel, sur les plages de la façade maritime de la Manche et de la mer du Nord. Ce qui équivaut à 392 kg de TNT.

Sept bombes détruites en Normandie, pour le seul mois de février

Pour le seul mois de février 2016, les plongeurs démineurs, basés à Cherbourg (Manche), ont effectué sept sorties sur les plages. En Normandie, sept bombes ont été détruites.
Deux obus ont été mis hors-service le 4 février 2016 à  Surtainville (Manche). Ce qui correspond à 2 kg de TNT. Le 12 février, les démineurs sont intervenus sur la plage de Vattetot-sur-Mer (Seine-Maritime), pour deux obus de près de 30 cm de diamètre pour 40 kg d’explosif. Toujours en Seine-Maritime, le groupe d’intervention a neutralisé un obus comprenant 40 kg d’équivalent TNT, à Seneville-sur-Fécamp. Le 24 février, les démineurs de la Marine nationale étaient sur une plage du Calvados, à Port-en-Bessin, pour neutraliser deux obus de 6 et 12 cm de diamètre.

1 427 engins historiques neutralisés en 2015

En 2015, 1 427 engins historiques ont été détruits par les services de l’État, soit une hausse de 28% par rapport à 2014.

> Notre article, ici : Normandie. Secours en mer, pollution, déminage… Intense activité en mer, en 2015

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.