Rouen Espace du Palais, à Rouen. Une évacuation et des questions

Le centre commercial de l'Espace du Palais, à Rouen (Seine-Maritime), qui abrite la Fnac, a été évacué, vendredi 22 janvier 2016. Une poutre du sous-sol nécessite un renforcement.

Mise à jour : 23/01/2016 à 19:03 par La Rédaction

L'espace du Palais, à Rouen (Seine-Maritime), ainsi que la Fnac, a été évacué, vendredi 22 janvier 2016, en fin de matinée (Photo : Christophe Degand)
L'espace du Palais, à Rouen (Seine-Maritime), qui abrite notamment la Fnac, a été évacué, vendredi 22 janvier 2016, en fin de matinée. (Photo : Christophe Degand)

Évacuation. Frayeur au centre commercial de l’Espace du Palais, en plein centre-ville de Rouen (Seine-Maritime), vendredi 22 janvier 2016, en fin de matinée. Une poutre maîtresse de l’édifice, située au sous-sol, a inquiété les secours. Une quarantaine de sapeurs-pompiers, dont une équipe spécialisée en sauvetage et déblaiement, ont été dépêchés. Ils craignaient des conséquences sur le bâtiment. Tous les commerces, notamment la Fnac, du centre commercial, ainsi que quatre restaurants à proximité, ont été évacués, soit près de 200 personnes. Le bâtiment a fait l’objet d’une expertise.

Des fissures à la Fnac

En déplaçant des dalles de faux-plafond, au niveau du rayon photo de la Fnac, des employés ont reçu du flocage (le revêtement du plafond). C’est eux qui ont donné l’alerte :

Des fissures ont été décelées vers 11h30 dans la Fnac, au niveau du rayon photo, selon le Centre opérationnel d’incendie et de secours de Seine-Maritime. Par mesure de précaution, tout le centre commercial, ainsi que le parking, a été évacué et fermé.

Un périmètre de sécurité a été mis en place par la police. Selon les informations communiquées par le gestionnaire du bâtiment, la société Seefar, ces fissures du flocage n’auraient aucune conséquence sur la sécurité du bâtiment. Le centre commercial a rouvert normalement samedi 23 janvier.

Une poutre à renforcer au sous-sol

Le directeur de cabinet du maire de Rouen, Alexandre Canet, explique « qu’il y a eu du mouvement au niveau des joints de dilatation qui séparent les deux parties du bâtiment ». « Il n’y a pas eu de mouvement brutal, mais ça a bougé », affirme-t-il.
Cet événement a permis de dépister une faiblesse dans une poutre située dans le deuxième sous-sol du bâtiment, au niveau du parking souterrain. Une partie de la structure qui appartient à la Métropole Rouen Normandie. La poutre a fait l’objet d’un renforcement, au cours de la nuit de vendredi à samedi de la part d’un prestataire.

Le sous-sol a été étayé pour soutenir une poutre (photo envoyée par un lecteur)
Le sous-sol a été étayé pour soutenir une poutre (Photo envoyée par un lecteur)

Document. Le communiqué de la société qui gère les espaces commerciaux du bâtiment, vendredi >

« Aujourd’hui, vers 11h15 (ndlr : vendredi 22 janvier 2016), les équipes de sécurité du centre L’Espace du Palais ont reçu un appel pour du flocage tombé dans du faux plafond découvert par des salariés de l’enseigne Fnac. Par mesure de précaution, le centre a été immédiatement évacué et est temporairement fermé. Le centre l’Espace du Palais, ne s’est pas effondré. Aucun élément du centre commercial ne s’est effondré. La décision d’évacuation est fondée sur le fait que la sécurité des personnes est pour Seefar une priorité absolue.
Nos équipes et des experts se sont immédiatement rendus sur place. Par précaution, les pompiers et la police ont établi un périmètre de sécurité en collaboration avec nos équipes. Nos services techniques ont immédiatement lancé toutes les investigations qui permettront d’évaluer rapidement si des réparations sont nécessaires et déterminer les travaux à réaliser. Seefar est aux côtés des riverains et des clients et ne doute pas de leur compréhension, au regard des mesures de précaution engagées.»

  • Plus d’infos à venir sur Normandie-actu.
Une quarantaine de sapeurs-pompiers ont été mobilisés (photo : Christophe Degand)
Une quarantaine de sapeurs-pompiers ont été mobilisés. (Photo : Christophe Degand)

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.