Le Houlme Economie. Près de Rouen, 28 salariés deviennent associés dans l'entreprise Setco

Le responsable de l'entreprise Setco près de Rouen a décidé de transmettre la société aux salariés, sous la forme d'une Scop : Société coopérative et participative. Explications.

Mise à jour : 27/04/2014 à 15:08 par Isabelle Villy

Le responsable de l'entreprise Setco au Houlme, près de Rouen, a cédé son entreprise aux salariés sous la forme d'une Société coopération et participative (Scop) (Photo Setco)
Le responsable de l'entreprise Setco au Houlme, près de Rouen, a cédé son entreprise aux salariés sous la forme d'une Société coopération et participative (Scop) (Photo Setco)

Au Houlme, l’entreprise SETCO, spécialisée dans la pose de porte-fenêtres ou encore de portes automatiques, appartient aux salariés, qui sont devenus associés dans leur entreprise. Ce choix découle aussi de la volonté du dirigeant actuel, qui a souhaité transmettre l’entreprise à ses salariés, car il estime qu’ils sont en grande partie, « les acteurs de la richesse du site ». Pour ce faire, c ‘est donc vers la Scop, Société coopérative et participative, que se sont penchés le dirigeant et les salariés.

Le soutien de la Région Haute-Normandie

Le projet des 28 salariés de Setco est un choix exemplaire. Ils sont de plus en nombreux sur notre territoire à adhérer à cet entreprendre-ensemble et autrement, qui répond à la problématique de reprise et de transmission d’entreprises et donc au maintien des emplois dans notre région », a souligné le président de la Région Haute-Normandie, Nicolas Mayer-Rossignol, qui rappelle que la Région apporte son soutien financier dans le cadre du dispositif Région coopérative.

25 des salariés se sont montrés partants pour ce projet de cession en Scop et ils ont « réuni plus de 81 400 euros de capital social ». La Région Haute-Normandie pourra ensuite apporter quelques subventions, à hauteur de 74 500 euros. Evidemment, les salariés, désormais associés auront besoin de soutien et le directeur va rester encore deux années pour « assurer une transition en douceur ». L’Union régionale des Scops, qui regroupe plus de 400 coopératives réunissant plus de 12 000 salariés sur le territoire dont fait partie la Haute-Normandie, a également accompagné le projet, pour « les questions stratégiques, économiques, juridiques », entre autres compétences.

Prêts d’honneur d’Initiative Rouen

L’association Initiative Rouen intervient dans le soutien à la création d’entreprises sur les territoires de la CCI de Rouen (Chambre de Commerce et d’Industrie) et celle d’Elbeuf. Un soutien qui se traduit notamment de manière financière, avec « l’attribution de prêts d’honneur qui peuvent aller de 5 000 à 15 000 euros ». En chiffres, Iniative Rouen, ce sont 142 porteurs de projets qui ont été accompagnés pour le montage de leur projet ; 49 projets analysés, dont 45 ont reçu un avis favorable et 40 prêts d’honneurs pour un montant de 380 000 euros.

40 Scops en Haute-Normandie

Ainsi, depuis le 30 janvier 2014, les salariés de la Setco sont devenus les associés de leur entreprise. Ce qui signifie qu’ils « détiennent la majorité du capital et des droits de vote ». Il faut savoir que les Scop « redistribuent en moyenne 40% des résultats réalisés, à leurs salariés ». Le chiffre d’affaires de Setco, en 2013, s’est élevé à 3 200 K€.
Les Scop se développent en France : on en compte 2 000 en France pour un total de 42 000 salariés. en Haute-Normandie, il existe 40 Scop actuellement,, parmi lesquelles les lamaneurs de Rouen et du Havre, Maugard Espaces Verts ou encore Naturaulin, pour n’en citer que quelques-unes.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.