Sotteville-lès-Rouen Trois morts dans un incendie, près de Rouen. Un court-circuit à l'origine du drame

Dramatique incendie, dans l'après-midi du samedi 12 mars 2016, à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime). Une mère de famille et ses deux enfants ont été tués dans un incendie.

Mise à jour : 14/03/2016 à 12:20 par La Rédaction

Dans l'incendie, une mère de famille et ses deux enfants de 1 et 5 ans ont été tués. (Photo © Raphaël Tual/Normandie-actu)
Dans l'incendie, une mère de famille et ses deux enfants, de quelques mois et 5 ans, ont été tués. (Photo © Raphaël Tual/Normandie-actu)

Drame, samedi 12 mars 2016, rue Victor-Hugo à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime). Le feu se serait déclaré vers 15h30, dans une maison mitoyenne de cette commune située au sud de l’agglomération de Rouen. Une mère de famille et ses deux enfants, âgés de quelques mois pour l’un et 5 ans pour l’autre, ont été tués dans l’incendie. Ce sont des riverains qui ont prévenu les secours. Selon les premières informations, des témoins auraient tenté d’intervenir. L’un des voisins a été brûlé lors de cette vaine tentative.

Une cinquantaine de sapeurs-pompiers

D’importants moyens ont été dépêchés sur place : plusieurs engins équipés de lances et, au total, une dizaine de véhicules de secours, soit une cinquantaine de soldats du feu. Des équipes du Samu ont tenté de réanimer les victimes, qui n’ont pu être sauvées. L’incendie a été circonscrit vers 18h.
Le père de famille ne se trouvait pas à l’intérieur de l’habitation.

Un court-circuit, à l’origine du drame ?

Une enquête a été ouverte et confiée aux policiers de la sûreté départementale de Seine-Maritime. Selon les premiers éléments, l’incendie aurait pour origine, un court-circuit sur une multiprise.
Des représentants du parquet de Rouen ainsi que de la municipalité se sont rendus sur place, samedi dans l’après-midi. Les investigations se sont poursuivies dans la soirée et la journée de dimanche.

• Plus d’informations à venir sur Normandie-actu.

Les commentaires sont fermés temporairement veuillez nous excuser.