Caillouet-Orgeville Flavien, 19 ans, retrouvé mort, pendu dans une forêt dans l'Eure

Il était porté disparu depuis le 14 mai 2015, à Caillouet-Orgeville (Eure), Flavien, 19 ans, a été découvert mort, pendu dans une forêt près de chez lui, samedi 13 juin 2015.

Mise à jour : 15/06/2015 à 13:32 par La Rédaction

Flavien était porté disparu depuis le 14 mai 2015.
Flavien était porté disparu depuis le 14 mai 2015.

> MISE À JOUR : Flavien, 19 ans, retrouvé pendu dans une forêt, dans l’Eure. La thèse du suicide privilégiée, les explications de la procureure

Il était porté disparu depuis le 14 mai 2015, à Caillouet-Orgeville (Eure). Flavien, jeune et frêle garçon de 19 ans, n’avait donné aucun signe de vie, depuis. Il a été découvert mort dans une forêt, près de chez lui, en fin de journée, samedi 13 juin 2015. C’est un promeneur qui l’aurait découvert. « Il s’agit d’un corps en état de décomposition avancée. S’il n’a pas été formellement identifié (une autopsie devrait être pratiquée), des effets personnels découverts près du corps laissent à penser qu’il s’agit bien de Flavien. Son sac à dos et son téléphone portable ont notamment été retrouvés », a annoncé à Normandie-actu le colonel Emmanuel Valot, commandant de groupement de gendarmerie de l’Eure.

La déclaration de la procureur de la République d’Évreux, Dominique Laurens :
Je vous confirme la découverte samedi 13 juin 2015, en fin d’après-midi par un promeneur d’un corps pendu sur un chêne en forêt d’Orgeville dépendant de la commune de Caillouet Orgeville. L’identification du jeune Flavien disparu le 14 mai 2015 devra être confirmée par des examens médico légaux, mais les éléments retrouvés à proximité immédiate permettent de s’orienter vers cette identification. Le parquet d’Évreux saisi dans le cadre de la découverte de ce corps a ordonné une autopsie. Un point presse sera réalisé au palais de justice, lundi, à 11h45 par le parquet et la gendarmerie »

Une enquête ouverte au parquet d’Évreux. Flavien, 19 ans, était recherché activement depuis un mois. Le matin du 14 mai 2015, il était parti du domicile familial après avoir pris le petit-déjeuner avec sa sœur âgée de 13 ans. Il devait se rendre à Évreux en bus pour acheter une laisse pour son chien. Il n’était jamais revenu.
Huit jours après cette mystérieuse “fugue”, l’enquête avait été confiée à un juge d’instruction du parquet d’Évreux, qui avait ouvert une « information judiciaire pour rechercher les causes de la disparition ». Cette nouvelle étape devait permettre aux enquêteurs de disposer de davantage de moyens d’investigations. De nombreux indices avaient été exploités par la gendarmerie de l’Eure, mais rien de tangible n’avait permis au militaires de redonner espoir à la famille du jeune disparu. Un appel à témoins avait été lancé par la gendarmerie. L’avis de recherche avait été vu par « près d’un million de personnes », grâce aux réseaux sociaux, notamment.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.