Le Havre Dieudonné aux Docks Océane, au Havre : la CGT interpelle le maire

Samedi 30 mai 2015, Dieudonné se produira sur la scène des Docks Océane, au Havre. Le syndicat CGT s'étonne du silence du maire sur cette venue et l'invite à s'exprimer.

Mise à jour : 27/05/2015 à 12:14 par Solène Bertrand

Dieudonné est attendu au Havre, dans le cadre de sa tournée 2015. (Capture d'écran YouTube)
Dieudonné est attendu au Havre (Seine-Maritime), dans le cadre de sa tournée 2015. (Capture d'écran : YouTube)

C’est sa seule date en Normandie : samedi 30 mai 2015, Dieudonné se produira sur la scène des Docks Océane, au Havre (Seine-Maritime), avec son nouveau spectacle, Dieudonné en tournée. Son passage havrais n’est pas du goût de tous : la CGT, qui condamne la venue de l’humoriste, appelle le député-maire UMP du Havre, Édouard Philippe, à sortir de son silence.

Un polémiste condamné

Après de nombreuses condamnations (deux mois de prison avec sursis pour apologie d’actes de terrorisme par le tribunal correctionnel de Paris et 22 500 euros en jours amende pour provocation à la haine raciale), le polémiste continue sa tournée, avec un spectacle, dans lequel il s’interroge, « sur la surexploitation de cette expression dans la sphère politico-médiatique. Il décortique avec drôlerie, les mécanismes de construction de cette haine artificielle. Une haine de synthèse, irréelle, inventée par le maître pour faire taire l’esclave. Qui sont vraiment tous ces bien-pensants qui pointent du doigt la haine de l’autre ? Dieudonné s’amuse à y répondre.»

La liberté d’expression en question

La CGT s’étonne que le maire du Havre, Édouard Philippe, n’ait pas cherché à faire interdire le spectacle de Dieudonné MBala MBala :

Dieudonné a, à maintes reprises, été condamné pour des faits et délits de racisme, notamment sur les derniers événements tragiques de janvier. Pour notre organisation syndicale, il ne mérite que mépris et indifférence… (…) Nous sommes surpris de constater que les autorités (maire, sous-préfet…) ont été plus promptes à condamner, voire vouloir annuler la conférence-débat de Jean Marc Rouillan qui a eu lieu en 2013 dans le hall de la Maison des syndicats, lequel a purgé sa peine et payé son tribut à la société.

Jean-Marc Rouillan, ancien membre d’Action directe, organisation de guérilla qui dans les années 80 a mené la lutte armée en Europe de l’ouest et qui a perpétré des attentats de 1982 à 1987, devait intervenir au Volcan, scène nationale. Son intervention avait finalement eu lieu à la Maison des syndicats. Une venue qui avait fait polémique. Si le maire du Havre n’avait pas interdit cette venue, il avait fermement condamné l’homme et son passé :

Jean-Marc Rouillan est un assassin, un meurtrier qui a abattu de sang froid. Il a voulu abattre la République et, en tant que Républicain, je ne peux que condamner ce type d’actes meurtriers, déclarait Édouard Philippe.

La CGT s’interroge sur l’absence de réaction de la part du maire du Havre sur la venue de Dieudonné, le polémiste qui enchaîne les procès pour ses propos à caractère raciste et antisémite. En 2014, son spectacle, Le Mur, interdit par les autorités en raison de son contenu et des propos tenus par le provocateur, avait été annulé et abandonné, au profit d’une version revue et corrigée, intitulée Asu Zoa et présentée au Havre, le 11 avril 2014.

Spectacles annulés à Avignon et à Nice

Initialement, le titre complet de ce nouveau show comportait la mention, La bête immonde. C’est ainsi que le spectacle était annoncé sur la page Facebook du polémiste. Ce sous-titre a disparu des supports de communication. Conséquence logique de l’annulation de la représentation prévue à Avignon (Vaucluse), le samedi 28 mars 2015 ? Avignon tourisme, société d’économie mixte qui gère le Parc des expositions, avait résilié le 2 décembre 2014, le contrat de location d’une salle pour un spectacle de l’humoriste signé quatre mois auparavant, rapporte 20 Minutes. Avignon tourisme a estimé qu’il y avait « beaucoup d’opacité et une certaine volonté de tromperie sur le spectacle qui serait joué. »
Christian Estrosi, maire de Nice (Alpes-Maritimes), a, quant à lui, pris un arrêté pour interdire un spectacle de Dieudonné prévu, dans sa ville, le 25 juin 2015. Une décision que conteste l’humoriste :

Ses avocats auraient déposé un référé-liberté au tribunal administratif pour contester l’arrêté municipal pris par le maire UMP de la capitale azuréenne, le 12 janvier, empêchant son show, indique 20 Minutes.

1 100 billets vendus au Havre

Au Havre, il n’est jamais été question d’annulation ; ce qui surprend la CGT qui interpelle le Maire, accusant les autorités « de fermer les yeux, voire d’être complices » :

Aussi, Monsieur Le maire, et autres autorités, nous vous demandons de prendre en considération notre communiqué, il est quand même dommage qu’aucune expression n’ait été faite de votre part, voire plus, concernant la venue de cet humoriste qui abuse, plus que de droit, de son droit d’expression, et qui n’a rien de culturel, contrairement aux valeurs que nous défendons.

Mercredi 27 mai 2015, 1 100 places avaient été vendues pour le spectacle des Docks Océane, une salle d’une capacité de 1 500 places. Si l’humoriste ne fait pas le plein (une plateforme de vente en lignes de billets propose des promotions pour le spectacle du Havre et pour d’autres dates en France), il continue d’attirer un public qui a fait de la provocation son mot d’ordre.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.