Rouen Démission surprise du président de la Région Haute-Normandie, Alain Le Vern

À l'issue d'un déjeuner de presse, Alain Le Vern a remis une lettre annonçant sa démission, sans autre commentaire, en indiquant qu'il souhaitait "se retirer de la vie politique".

Mise à jour : 12/09/2013 à 20:33 par Briac Trébert

Alain Le Vern a annoncé sa décision à l'issue d'un déjeuner de presse, sans autre commentaire. (photo d'archives)
Alain Le Vern a annoncé sa décision à l'issue d'un déjeuner de presse, sans autre commentaire. (photo d'archives)

Lire aussi : Les premières réactions dans le monde politique
Le président socialiste du Conseil régional de Haute-Normandie, Alain Le Vern, a annoncé, jeudi 12 septembre 2013, à la surprise générale (Ndlr : ses collaborateurs auraient été informés « dans la matinée») qu’il « quittait la vie politique le 30 septembre prochain ».

J’ai besoin de temps et de liberté pour vivre d’autres expériences et écrire de nouvelles pages », a-t-il déclaré.

Âgé de 65 ans, l’élu, proche de Laurent Fabius, souhaite abandonner son mandat de président de la Région mais aussi de sénateur. Voici des extraits de son communiqué annonçant sa démission, qu’il a remis à la surprise générale, à l’issue d’un déjeuner de presse, sans autre commentaire, indiquant simplement « je ne suis pas malade » :

Je suis un “faiseux”, pas un “diseux”

J’ai l’honneur de servir la Région depuis 1998 et je ne remercierai jamais assez les Haut-Normands de la confiance accordée à trois reprises me permettant de mener à bien des milliers de projets, de conduire des politiques innovantes avec les “276″, d’améliorer la vie quotidienne et de préparer l’avenir de nos territoires (…)

J’ai décidé de passer la main, d’assurer les relèves au 30 septembre 2013 (…) J’ai décidé d’ouvrir un nouveau livre… Responsable politique, élu, j’ai en permanence mis mes actes en accord avec mes propos, toujours avec franchise. Je suis un “faiseux”, pas un “diseux” ! Plus de 30 ans élu à des mandats tous vécus intensément, je veux m’offrir d’autres horizons.»
Il a dit souhaiter que soit élu à sa succession un autre proche du ministre des Affaires étrangères, le Conseiller régional socialiste, Nicolas Mayer-Rossignol, âgé de 36 ans. Il a également précisé que Marie-Françoise Gaouyer, maire de la commune d’Eu, lui succéderait au Sénat.

Le communiqué en intégralité :

Plus d’infos à venir.