Rouen David Douillet candidat à la mairie ? Stupeur à l'UMP

Selon Le Parisien, l'ex-ministre des Sports, David Douillet, viserait Rouen pour les élections municipales de 2014. Dans les rangs de l'UMP locale et de l'UDI, c'est la stupeur.

Mise à jour : 05/03/2014 à 10:36 par Hervé Pinson

David Douillet trône en bonne place au milieu des centaines de célébrités affichées à l'auberge rouennaise "La Couronne" où il est déjà venu manger plusieurs fois avec sa famille (photo D.R.)
David Douillet trône en bonne place au milieu de centaines de célébrités à l'auberge rouennaise "La Couronne", où il est déjà venu manger plusieurs fois avec sa famille (photo D.R.)

Dernière minute. C’est son attaché de presse qui l’a confirmé à 76actu : David Douillet s’interroge bel et bien sur sa candidature aux municipales de mars 2014 à Rouen. « C’est son territoire de cœur, mais entre deux, son cœur balance puisque le territoire pour lequel il travaille actuellement, c’est celui des Yvelines où il est député », témoigne Caroline Fel. L’ancien ministre des Sports se donne quelques semaines pour donner sa réponse : « Il ne va pas tergiverser très longtemps », affirme déjà son attachée de presse.

C’est le journal Le Parisien qui a révélé l’information, jeudi 18 avril 2013 : David Douillet aurait des rêves de Normandie et briguerait la mairie de Rouen ! L’ancien champion du monde de judo et ex-ministre des sports UMP sous Nicolas Sarkozy aurait ainsi fait part à Jean-François Copé, président de l’UMP, de ses intentions de se présenter à Rouen en mars 2014. Toujours selon Le Parisien, l’entourage de David Douillet aurait confié que l’ex-champion réfléchissait à cette candidature depuis déjà plusieurs semaines : « Il a très envie d’y aller. » Le quotidien précise que « Douillet a fait sa scolarité à Rouen et y revient régulièrement pour voir sa famille. »

Stupeur à l’UMP rouennaise

Autre argument avancé par le quotidien national : « Ces derniers mois, de nombreux élus locaux lui demandaient d’en faire sa terre d’élection. » Pourtant chez les responsables locaux de l’UMP, c’est la stupeur ! Délégué UMP de la première circonscription et conseiller municipal à la mairie de Rouen, Jacques Duval tombe des nues :

« Je suis un peu surpris. Je n’ai pas été contacté et il n’y a pas eu de sondage pour voir ce que nous en pensions ici. Mais si Paris décide, nous n’avons rien à dire. Si c’était un technocrate qui était désigné pour la candidature à Rouen, cela ne nous plairait pas du tout. Là, si c’est David Douillet, ça peut peut-être être intéressant… Et pour une fois, la date choisie pour l’annonce ne serait pas mauvaise car pas trop tardive. Ceci dit, nous pourrions aussi très bien avoir un candidat dans nos propres rangs. »

L’UDI s’interroge

Là où les choses peuvent devenir compliquées, c’est avec l’UDI (Union des démocrates indépendants). « Nous travaillons de concert avec l’UDI car nous voulons faire une liste unique à Rouen, confie encore Jacques Duval. Les électeurs attendent que l’on soit unis et avec la situation actuelle au niveau national, il pourrait bien y avoir une carte à jouer avec à la clé, un retour de manivelle favorable. ». De son côté, l’UDI est tout aussi surprise des intentions de David Douillet retranscrites dans Le Parisien :

« Si cela devait s’avérer vrai, cela soulignerait une désorganisation au niveau de l’UMP, relève la sénatrice Catherine Morin-Desailly (UDI, Nouveau Centre). Cela pose aussi la question de l’engagement politique ! Pour se présenter et s’engager dans une ville, il faut bien la connaître. Nous n’avons pas vu M. Douillet ces dernières semaines au chevet de Petroplus ou discuter sur l’Axe Seine… Et puis quelle cohérence alors qu’il a été élu député des Yvelines (dans la 12e circonscription, ndlr) ? Il faut être sérieux, un engagement municipal, c’est du quotidien et de la réelle proximité, il faut sentir la ville. »

Catherine Morin-Desailly estime que la candidature de David Douillet serait une marque de désorganisation du côté de l'UMP.

David Douillet sous influence ?

Se présenter à Rouen, David Douillet y a déjà réfléchi lors des dernières législatives justement. « Là, nous avions été un peu consultés », se souvient Jacques Duval. Mais l’ancien as des tatamis avait finalement laissé tomber. Peut-être avec un autre objectif finalement ? Autre interrogation : qui sont ces élus locaux dont parle Le Parisien, qui auraient influencé son choix ? Nos confrères du Réveil de Neufchâtel évoquent la piste Michel Lejeune. Le maire de Forges-les-Eaux et ancien député UMP, qui garde des liens avec David Douillet, aurait en effet pu lui glisser cette idée. C’est que le judoka normand garde encore des attaches dans la région.

« Pour les plus jeunes, David Douillet, c’est un nom sur une plaque au dojo de Neufchâtel, dans une rue de Forges, ou sur une école à Bellencombre. Pour les autres, c’est un ancien judoka brayon dont la grand-mère, Blanche, réside toujours en Pays de Bray », analyse Le Réveil de Neufchâtel.

Quid du PS et de Valérie Fourneyron ?

Et qu’en sera-t-il du côté de la gauche rouennaise ? Interrogée récemment sur son possible retour dans la vie politique rouennaise aux municipales de mars 2014, Valérie Fourneyron est restée très évasive. Si l’actuelle ministre des Sports se décidait à revenir aux commandes de la Ville après avoir laissé sa place à Yvon Robert pour entrer dans le gouvernement Ayrault, elle pourrait bien trouver sur son chemin son populaire prédécesseur du gouvernement Fillon et multi-médaillé olympique. À condition bien sûr que ce dernier confirme  sa volonté de se présenter à Rouen et obtienne l’investiture de l’UMP. Ce qui n’est pas encore fait…

 

Que va faire Valérie Fourneyron ? S'achemine-t-on vers un match "ministre" contre "ex-ministre" des sports ?
Que va faire Valérie Fourneyron ? S’achemine-t-on vers un match “ministre” contre “ex-ministre” des Sports ?