Rouen Darko : ces Rouennais au Printemps de Bourges

Un Ébroïcien et trois Rouennais, c’est une formule qui fait mouche. Darko, c'est le représentant rock de la Haute-Normandie au festival du Printemps de Bourges. Portrait.

Dernière mise à jour : 27/04/2013 à 10:05

Pour Darko, Bourges représente une belle oportunité de promotion.
Pour Darko, Bourges représente une belle opportunité de promotion.

Darko représentait la Haute-Normandie, dans la catégorie rock, vendredi 26 avril, aux Inouïs du Printemps de Bourges.
Du rock et un peu de mystère autour de cette formation que l’on a du mal à trouver sur le web.

« Darko, ce sont deux syllabes, c’est court, précis et aussi joli, mais c’est un prénom courant dans les Balkans. Au moment de nous faire répertorier, nous nous sommes rendus compte qu’il y avait des milliers de personnes qui s’appelaient Darko, un peu comme si nous avions choisi de nous appeler Patrick ou Georges. Pour nous trouver, il faut taper le nom du groupe et celui du titre d’une de nos chansons, comme WKNSS, par exemple », explique David, “la tête pensante” du groupe.

Le son de Darko : WKNSS

Du solo au quatuor

À l’origine, Darko est un projet solo autour de l’Ébroïcien David. Au fil des rencontres, le projet est devenu collectif. Darko est un groupe à quatre membres, aux tendances musicales claires et obscures.

« Avec les techniciens, le management, ça représente une petite famille. Faire Bourges, c’est une forme de reconnaissance de notre travail, mais c’est aussi une façon d’être exposé à grande échelle, de bénéficier de la communication du festival ».

Pas question pour autant de se mettre la pression inutilement, même à Bourges. David insiste : « À la limite, nous étions stressés avant d’avoir notre sésame. Après, on ne fait pas de calculs sur telle ou telle prestation. Pour nous, toutes les dates sont importantes ».

Un concert le 17 mai, à Sotteville-lès-Rouen

Pour ceux qui n’ont pas encore écouté Darko en live, vous avez un double moyen de vous rattraper. Le quatuor jouera le 17 mai, à Sotteville-lès-Rouen, au Trianon transatlantique, puis au festival Le printemps au parc, à Grand-Quevilly, le 21 juin, et au Rock dans tous ses états, à Évreux, fin juin.

  • La page du groupe Darko.
Rouen, 76
  1. [...] Ensuite, pour trois d’entre eux, ils ont représenté les couleurs de la Haute-Normandie lors d’une édition du Printemps de Bourges. On les qualifie volontiers tous de Rouennais, même si Dead Rock Machine et Darko ont des attaches [...]