Bernay Dans l'Eure, l'adolescent fugueur s'en prend aux gendarmes et finit en prison

Un adolescent, qui avait fugué d'un centre éducatif fermé, a été retrouvé à Bernay (Eure), jeudi 21 mai 2015. Non sans mal. Récit.

Mise à jour : 27/05/2015 à 10:37 par Timothée L'Angevin

Le fugueur s'en est pris physiquement et verbalement aux gendarmes (photo d'illustration)
Le fugueur s'en est pris physiquement et verbalement aux gendarmes (photo d'illustration)

Habitué des fugues, l’adolescent de 16 ans est souvent retrouvé à Bernay (Eure), sa ville d’origine, même s’il a l’interdiction d’y séjourner, étant sous contrôle judiciaire. Lorsqu’il quitte son centre éducatif fermé, jeudi 21 mai 2015, les gendarmes n’ont pas de mal à savoir où il se trouve, raconte L’Éveil Normand.
Contactés par le parquet d’Évreux, les militaires de Bernay se lancent à sa recherche et le repèrent. Mais à la vue des forces de l’ordre, le fugueur prend la fuite et leur échappe. Ce jeu du chat et de la souris prendra fin grâce au renfort d’une seconde patrouille, en civile. Les militaires interpelleront l’adolescent, mais celui-ci s’en prendra violemment à eux et assènera deux coups points au visage de l’adjudant-chef. Celui-ci aura cinq jours d’ITT (Incapacité totale de travail).

En prison

Maîtrisé, le jeune fugueur n’est pas calmé pour autant. Il arrose copieusement les militaires d’insultes jusqu’à ce qu’il soit placé en garde à vue. Le lendemain, vendredi 22 mai 2015, il sera présenté devant un magistrat et mis en examen pour rébellion, outrages envers un agent dépositaire de la loi et violences aggravées. Il a été conduit à la maison d’arrêt de Rouen.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.