Granville Coupe de France. Le match Granville-Marseille se jouera à Caen, au stade d'Ornano

Le club de Granville (Manche), qualifié pour les quarts de finale de la Coupe de France de football, affrontera Marseille, le jeudi 3 mars 2016, à Caen (Calvados).

Mise à jour : 17/02/2016 à 18:07 par Timothée L'Angevin

La rencontre entre Granville et Marseille se jouera bien à Caen (Calvados) (photo d'illustration : © Wikimedia Commons)
La rencontre entre Granville et Marseille se jouera bien à Caen (Calvados), le jeudi 3 mars 2016. (Photo d'illustration : © Wikimedia Commons)

Le maire de Caen (Calvados), Joël Bruneau, a mis fin à la polémique, sur le réseau social Twitter, lundi 15 février 2016. Et il rassure les Normands. Le match de football de Coupe de France entre Granville (Manche) et Marseille (Bouches-du-Rhône) se jouera finalement à Caen, au stade Michel d’Ornano, le jeudi 3 mars 2016, à 21h.

Mercredi 17 février, le club phocéen a confirmé, de son côté, la date et le lieu de la rencontre.

Un match qui a failli se jouer en Bretagne

Le dernier club de Normandie en lice en Coupe de France a bien failli jouer les quarts de finale… en Bretagne ! Après avoir gagné contre Bourg-en-Bresse, mercredi 10 février 2016, le club de Granville (Manche) s’est qualifié pour le prochain tour et accueillera Marseille, le jeudi 3 mars 2016. Mais la structure du club de CFA2 (5e division) n’est pas homologuée pour recevoir les hommes de Michel. C’est tout naturellement que les dirigeants du « Petit Poucet » se sont tournés vers Caen (Calvados), et le stade Michel d’Ornano. 
Problème, le lendemain du match, le stade Malherbe reçoit l’AS Monaco en championnat de Ligue 1. Et le club de Normandie aurait eu peut d’abîmer sa pelouse, qui pourrait ne pas encaisser deux matches successifs.

Nos articles sur les exploits de Granville.

Un déshonneur

Les quarts de finale auraient donc pu se jouer… au Roazhon Park, à Rennes (Ille-et-Vilaine). Granville-Caen ou Granville-Rennes, c’est la même distance (à deux kilomètres près). Mais pour des Normands, jouer en Bretagne aurait été un déshonneur. Surtout en Ille-et-Vilaine, une terre qui ne cesse de faire main-basse sur le Mont-Saint-Michel, trésor historique de la Normandie.
Sur les réseaux sociaux, les internautes avaient crié au scandale.

La décision est donc revenue à la Ville de Caen, propriétaire du stade, qui a donné son feu vert.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.