Qu'est-ce qu'un cosmétique vegan ? Décryptage de ce nouveau mode de consommation

Le terme « vegan » parle de plus en plus aux consommateurs soucieux du bien-être animal. Pourtant les cosmétiques vegan sont encore marginaux. Décryptage du phénomène.

Mise à jour : 17/03/2017 à 17:28 par La Rédaction

Illustration de l'article : Qu'est-ce qu'un cosmétique vegan ?
Consommer vegan requiert de porter une attention particulière sur la composition des produits et leur traitement. (©Sashkalenka Fotolia)

On entend de plus en plus parler de vêtements, de restaurants ou de cosmétiques vegan. À Rouen (Seine-Maritime), une boutique totalement dédiée à cette consommation va prochainement ouvrir en centre-ville. Que signifie consommer vegan ? Décryptage.

> LIRE AUSSI : Nouveau. Bientôt une boutique 100% vegan à Rouen : « Une approche positive et non culpabilisante »

Cette posture éthique, opposée à l’exploitation des animaux, a été forgée dans les années 1940. Il s’agit d’éliminer tout produit issu des animaux ou testé sur ces derniers. Dans le secteur de la beauté, une large part des ingrédients utilisés entrent dans ces catégories. On ne compte plus les crèmes à base de miel ou les shampoings enrichis en kératine. Cette substance provient des cornes ou de la peau des animaux. De la même façon, les brosses ou les pinceaux utilisent souvent des poils d’animaux.

Un marché de niche…

Oolution, Karethic, Dr Bronner’s… Les marques 100% vegan sont peu nombreuses, et surtout peu connues. On les trouve en général dans les épiceries et magasins bio. Les leaders du secteur préfèrent créer des gammes vegan tout en maintenant leurs habitudes de production par ailleurs. Pour s’y retrouver, le consommateur ne peut compter que sur les différents labels.

Attention, un produit avec un label bio n’est pas forcément vegan. Mises en place par des associations, ces certifications obéissent à des règles qui leur sont propres. En l’absence de réglementation officielle, le seul moyen d’avoir la certitude d’utiliser un produit vegan est de se limiter aux ingrédients 100% végétaux, comme les huiles vierges.

> LIRE AUSSI : Portrait. Elle lance une gamme de vêtements bio et équitables en Normandie

Les quatre principaux labels vegan

  • Le label « Cruelty free and vegan » de PETA est le dernier mis en place par l’organisation. Sous la forme d’une tête de lapin aux oreilles roses, ce label garantit l’absence de matière animale et de tests sur les animaux à tous les stades de fabrication. L’organisation propose également une application « Bunny free », uniquement disponible en anglais.
  • Le label de la Vegan Society est une fleur verte stylisée avec la mention « vegan ». Cette association anglaise promeut le véganisme depuis ses débuts. Moins exigeant, ce label s’applique à des produits particuliers, et non à une marque ou au groupe propriétaire de cette dernière.
  • Le label « One Voice » existe en deux versions reconnaissables à leur chevron en « v ». L’association française délivre un label bleu aux produits ou procédés de fabrication conformes à la doctrine vegan. Le label orange garantit en plus une origine certifiée biologique.
  • Le label « Certifié Vegan » émane de l’ONG américaine Vegan Action. Là encore, la certification s’applique à un produit en particulier et non à l’ensemble de la marque. Il se présente sous la forme d’un logo noir avec un V au centre.

APEI-Actualités. M.B.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.