Caen Coop 5 pour 100. Un nouveau lieu basé sur l'économie collaborative ouvre ses portes, à Caen

Jeudi 23 mars 2017, à Caen (Calvados), la « Coop 5 pour 100 » vous ouvre ses portes. L'occasion de découvrir les multiples activités de ce lieu basé sur l'économie collaborative.

Mise à jour : 20/03/2017 à 14:26 par Mathieu Girard

Clément Charlot et Romain Maillot, ici en compagnie d'une bénévole, ouvre les portes de la Coop 5 pour 100, le jeudi 23 mars 2017, à Caen (Calvados). (Photo : Mathieu Girard)
Clément Charlot et Romain Maillot, ici en compagnie d'une bénévole, ouvrent les portes de la Coop 5 pour 100, jeudi 23 mars 2017, à Caen (Calvados). (Photo : Mathieu Girard)

En mai 2016, la Coop 5 pour 100 a pris possession d’un hangar de 1 500 m2, situé sur les bords de l’Orne, à Caen (Calvados). Depuis, les créateurs de ce lieu basé sur l’économie collaborative ont mûri leur projet.

En septembre 2017, après quelques semaines de travaux, l’endroit accueillera une ressourcerie, un magasin général, une épicerie, des ateliers, un café-cantine, etc. En attendant, jeudi 23 mars 2017, dans le cadre du Mois de l’architecture, ce site vous ouvre ses portes. L’occasion d’en apprendre plus sur cette belle initiative qui gagne à être connue.

> LIRE AUSSI : Visites, ateliers, rencontres… Un mois pour découvrir l’architecture contemporaine en Normandie

Un nouvel « éco-système » voit le jour

La Coop 5 pour 100 touche au but ! Ce lieu alternatif, participatif et coopératif, va bientôt ouvrir ses portes au grand public, dans un vaste hangar situé 20, cours Montalivet, à deux pas de la gare de Caen.

Notre projet propose de nouvelles solutions pour assurer nos besoins et nos envies du quotidien de manière participative, résume Romain Millot, co-fondateur du projet avec Laëtitia Millon, Didier Hays et Clément Charlot. On y viendra pour consommer autrement, de manière responsable, mais aussi pour apprendre à faire par soi-même. L’idée est d’être consommateur mais aussi acteur. Notre allons, par exemple, créer un pôle ré-emploi composé d’une ressourcerie, c’est à dire un espace où on récupère, trie, valorise et revend des objets destinés à être jetés. Nous souhaitons aussi mettre en place des ateliers partagés, pour venir bricoler, avec des outils mutualisés et des initiations pour acquérir un savoir-faire.

Le hangar de 1 500 m2 accueillera également un pôle alimentation avec une épicerie collaborative. « Elle aura pour objectif de favoriser la rencontre entre les producteurs et les consommateurs, pour définir les stocks nécessaires et le juste prix des marchandises. L’idée est de créer une relation équitable entre les deux parties. » Vous pourrez aussi profiter d’un café-cantine pour déjeuner le midi, avec une cuisine où « on donnera des cours pour réapprendre à bien s’alimenter ».

Apprendre à cuisiner, réparer, décorer et fabriquer les objets du quotidien… S’approvisionner en produits locaux et de qualité… Échanger des savoir-faire autour des activités manuelles… C’est tout un nouvel « éco-système » que la Coop 5 pour 100 entend mettre en place, avec une vingtaine d’emplois à la clé.

Une pépinière pour les projets artisanaux et artistiques

Le lieu sera aussi ouvert aux porteurs de projets artisanaux et artistiques.

Aujourd’hui, de nombreuses pépinières numériques voient le jour sur le territoire de l’agglomération Caen-la-mer. La nôtre prend le contre-pied de ces initiatives et sera basée sur le travail manuel, ce qui n’exclut pas d’utiliser des machines ou des ordinateurs.

Le projet architectural est lui aussi issu d’une démarche collaborative. Il prend la forme de différentes structures aux dimensions multiples, réalisées en auto-construction. Afin d’entamer le projet au plus vite, un premier pavillon faisant office de cabane de chantier, buvette, salle de réunion, belvédère, a déjà été édifié sur place. D’autres suivront.

Un esquisse du projet de Benjamin Le Roux, l'architecte de la Coop 5 pour 100. (Illustration : Benjamin Le Roux)
Le projet de Benjamin Le Roux, l'architecte de la Coop 5 pour 100. (Illustration : Benjamin Le Roux)

Si vous souhaitez en savoir plus, jeudi 23 mars 2017, de 18h30 à 20h30, l’architecte Benjamin Le Roux exposera sa vision lors d’une journée portes ouvertes organisée dans le cadre du Mois de l’architecture. La Coop 5 pour 100 n’entrera véritablement en activité qu’en septembre 2017, au plus tôt. « On a déposé un permis de construire, qui est cours d’instruction. Nous espérons pouvoir débuter les travaux cet été, pour transformer ce hangar en un lieu plus convivial. »

En attendant, l’équipe organise déjà des ateliers partagés, tous les jeudis et vendredis, de 10h à 17h et les premiers samedis de chaque mois, de 13h à 17h. Quant au magasin, c’est à dire le groupement d’achat et la ressourcerie, il vous accueille tous les vendredi, de 17h à 19h.

Infos pratiques :
Portes ouvertes ce jeudi 23 mars 2017, de 18h30 à 20h30, à la Coop 5 pour 100
20 cours Montalivet, à Caen (Calvados)
Renseignements : contact@territoirespionniers.fr
Entrée libre

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.