Rouen Conduites dangereuses lors de mariages, à Rouen et au Havre : la police tape du poing

Dans un souci de sécurisation des axes routiers lors des cortèges des mariages, la direction départementale de la Sécurité publique rappelle que le délit d'entrave est applicable.

Mise à jour : 27/05/2015 à 13:41 par Isabelle Villy

La direction départementale de la Sécurité publique rappelle que le code de la route prévoit le délit d'entrave, notamment pour les voitures des cortèges de mariage qui commettent des infrations, comme à Rouen et au Havre (Seine-Maritime), le 23 mai 2015 (Photo d'illustration)
La direction départementale de la Sécurité publique rappelle que le Code de la route prévoit le délit d'entrave, notamment pour les voitures des cortèges de mariage qui commettent des infractions, comme à Rouen et au Havre (Seine-Maritime), le 23 mai 2015 (Photo d'illustration)

Samedi 23 mai 2015, le pilote d’un quad a été arrêté dans le centre-ville du Havre (Seine-Maritime), pour conduite dangereuse. Il célébrait un mariage…

> LIRE AUSSI : Il fête un mariage dans le centre-ville du Havre, le pilote d’un quad convoqué au tribunal

Le même jour, mais à Rouen cette fois, la police a relevé « au vol », c’est-à-dire sans interpellation, plusieurs infractions commises lors d’un mariage festif. La Direction départementale de la Sécurité publique signale d’ailleurs que les prochaines infractions de ce genre, dangereuses, pourront être verbalisées au titre du délit d’entrave (Article L312-1 du Code de la Route). Les peines encourues peuvent aller jusqu’à 4 500 euros d’amende et deux ans d’emprisonnement.

Assis aux portières des voitures, en roulant

Le cortège du mariage festif est parti de la rue Galilée, sur les Hauts-de-Rouen, à 15h30 et comprenait de nombreuses voitures luxueuses, type Porsche Panamera, Porsche 911, et de grosses voitures de location. La signalisation routière n’a pas été respectée : trois feux rouges ont été franchis, une des voitures s’est stationnée sur un passage piéton, à proximité de l’Hôtel de Ville de Rouen et de nombreux convives étaient assis aux portières des voitures, tout en roulant », détaille la Direction départementale de la Sécurité publique

Autant d’infractions qui ont été verbalisées donc, tout comme celle constatée, ce même 23 mai, à Grand-Quevilly : là le convive d’une cérémonie aurait tout simplement choisi de « garer sa voiture sur la Sud 3, après un accrochage ».

Isabelle Villy
journaliste à Normandie-actu - Twitter
Localité(s) :
Rouen, 76

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.