Rouen Chai à vin du port de Rouen. Un festival pour lui redonner un second souffle

Du 4 au 13 mars 2016, le chai à vin du port de Rouen, abandonné depuis 1993, va enfin reprendre vie grâce à un festival mêlant musique électro et expositions. Présentation.

Mise à jour : 09/02/2016 à 16:13 par Thierry Chion

Le chai à vin va reprendre vie du 4 au 13 mars 2016. (Photo Julien Tragin)
Le chai à vin va reprendre vie, à Rouen (Seine-Maritime), du 4 au 13 mars 2016. (Photo Julien Tragin)

Avec le soutien d’Haropa, le port de Rouen, la société parisienne Demain la veille productions organise le festival L’Oscillante, du vendredi 4 au dimanche 13 mars 2016, au chai à vin situé sur l’esplanade Saint-Gervais, à Rouen (Seine-Maritime). Des artistes exposeront leurs œuvres et quatre nuits seront animées par un festival de musique électro. Le défi relevé par la mise en place de cette manifestation consiste à faire revivre un lieu oublié depuis 40 ans pendant sept jours et quatre nuits en s’appropriant le chai à vin.

Construit en 1950, le plus grand chai d’Europe

Les visiteurs auront le privilège rare de pénétrer dans le chai à vin, vestige du passé industriel et agroalimentaire du port de Rouen. « Construit en 1950 par l’architecte Pierre Maurice Lefebvre, le bâtiment, plus grand chai d’Europe, servait de lieu de stockage et d’expédition d’immenses quantités de vin en provenance d’Algérie, et à destination de Paris. Plus tard, lors de la perte de vitesse du commerce par bateau, le bureau des Douanes s’installera au rez de chaussée, jusqu’en 1993. Pillé de ses canalisations en cuivre et de l’ensemble de ses installations, le chai à vin tombe peu à peu, depuis, dans l’oubli, devenant lieu de squat, puis muré. Son architecture particulière fait partie du patrimoine portuaire de la ville », rappelle Demain la veille productions.

La place donnée à ces bâtiments

Le lieu n’a pas été choisi uniquement pour son côté atypique. Demain la veille veut que cet événement soit un moyen, à travers les œuvres et artistes choisis, de partager un temps de réflexion sur la mutation des lieux industriels en France. Abandonnés pour leurs utilités premières, ces lieux deviennent souvent des fantasmes ultimes pour les artistes graffeurs, photographes, vidéastes … poètes des temps modernes. Parfois, également, la nature reprend ses droits. La question principale posée sur cet événement était : quelle place la société donne t-elle à ces chefs d’œuvre d’ingénierie dans nos modes de vie ? »

Redonner une nouvelle vie au chai

« Les expositions proposeront un regard nouveau sur le bâtiment, lui rendant sa splendeur d’antan », annoncent les organisateurs. Le visiteur pourra découvrir le passé, le présent et l’avenir du chai à travers photos, graffs, mais aussi archives dans un lieu réinterprété des artistes ayant travaillé pour les plus grands. Le visiteur deviendra acteur malgré lui de la vie de l’édifice.
L’équipe de Demain la veille productions souligne qu’elle souhaite que cet événement permette au port de vendre le chai, afin de lui redonner un second souffle.

  • Infos pratiques :
    Expositions : du 5 au 13 mars 2016
    Festival : le 4, 5, 11 et 12 mars 2016
    Retrouvez toutes les informations de l’Oscillante. Aussi sur Facebook.
    Le chai à vin, presqu’île Saint-Gervais, 13 boulevard Émile Duchemin, à Rouen (Seine-Maritime).

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.