Rouen CARTE. Paris, Rouen et Le Havre, unies pour réinventer la Seine. Les sites retenus

Anne Hidalgo, la maire de Paris est venue à Rouen lundi 14 mars 2016, pour présenter, avec ses homologues du Havre et de Rouen, l'appel à projet « Réinventer la Seine ».

Mise à jour : 14/03/2016 à 21:43 par Julien Bouteiller

De gauche à droite : François Philizot, délégué interministériel au développement de la Vallée de la Seine, Édouard Philippe, maire du Havre, Anne Hidalgo, maire de Paris et Frédéric Sanchez, président de la métropole Rouen-Normandie (photo : Normandie-Actu/Julien Bouteiller)
De gauche à droite : François Philizot, délégué interministériel au développement de la Vallée de la Seine ; Édouard Philippe, maire du Havre ; Anne Hidalgo, maire de Paris ; Frédéric Sanchez, président de la métropole Rouen-Normandie. (© Normandie-Actu/Julien Bouteiller)

Comment remettre la Seine au cœur des villes qu’elle traverse ? Lundi 14 mars 2016, Anne Hidalgo, maire de Paris, Yvon Robert, maire de Rouen, Frédéric Sanchez, président de la métropole Rouen-Normandie et Édouard Philippe, maire du Havre et président de la Communauté de l’agglomération havraise (Codah) étaient au hangar 106, à Rouen (Seine-Maritime), pour présenter l’appel à projets « Réinventer la Seine ».

« Ces projets ont vocation à être réalisés »

Cette initiative inédite menée conjointement par les trois agglomérations concernées ainsi que Haropa (l’autorité portuaire des trois villes) doit amener architectes, urbanistes, investisseurs ou promoteurs du monde entier à réfléchir et redessiner complètement une quarantaine de sites longeant la Seine. L’objectif, exploiter toutes les richesses que peut fournir le fleuve.

Je crois à cette démarche, à ce partenariat entre le public et le privé. Ces projets ont vocation à être réalisés », a martelé Anne Hidalgo.

L’Île Lacroix ou les bassins du Havre revisités

Sur les quarante sites retenus, une dizaine se situent à Rouen et autant au Havre. Parmi les lieux emblématiques qui devraient trouver un nouveau souffle à Rouen : l’ancien espace Jacques Anquetil, au coeur de l’Île Lacroix, le chai à vin sur l’esplanade Saint-Gervais ou encore l’église Saint-Paul, au pied de la côte Sainte-Catherine. Ces trois sites pourraient accueillir des activités très diverses allant du commerce au logement ou aux activités culturelles et de loisirs.
Au Havre, les bassins Vauban, Paul Vatine et de l’Eure sont appelés à accueillir de l’hébergement sur l’eau ou des activités nautiques et sportives. Une passerelle piétonne entre le quai de Southampton et la pointe de Floride pourrait également voir le jour.

Un appel à projets en deux vagues

L’appel à projets se déroulera en deux phases. Une première qui s’achèvera au printemps 2017, avec un premier jury qui délibérera pour désigner les projets les plus intéressants. La deuxième phase se terminera quant à elle à la fin de l’année 2017. Pour être retenus, les projets, qui seront financés par des fonds privés et non par les collectivités locales, se devront d’être innovants dans leur rapport à la Seine, diversifiés dans leurs fonctions, ouverts au public et exemplaires d’un point de vue environnemental et social.

Carte. Les sites retenus en Normandie pour l’appel à projets :

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.