Deauville Calvados. Mystère autour d'un militaire blessé par balle... secouru dans un Carrefour

Blessé par balle, un homme a été secouru par les pompiers dans un Carrefour, le 18 août 2015, à Deauville. Il aurait été victime d'un coup de feu lors d'une altercation, la veille.

Mise à jour : 20/08/2015 à 14:45 par La Rédaction

(Capture d'écran GoogleStreetView 2015)
Blessé par balle, un homme a été secouru par les pompiers dans le Carrefour Market, avenue de la République, à Deauville (Calvados). (Capture d'écran @GoogleStreetView2015)

Mardi 18 août 2015, vers 12h30, les sapeurs-pompiers ont porté secours à un homme, souffrant « d’une douleur à l’épaule », dans un Carrefour Market de Deauville (Calvados). L’homme, âgé d’une vingtaine d’années, présentera en réalité… une blessure par balle ! Il a été transporté au Centre hospitalier de la Côte fleurie, à Criqueboeuf, où le projectile « d’une arme de petit calibre » a été extrait. Interrogée sur les causes d’une telle blessure, la victime n’aurait donné aucun élément « cohérent » permettant de comprendre les circonstances de son « accident ».

Secouru à Deauville, militaire à Belfort, à Hérouville Saint-Clair la veille ?

Au départ, il explique qu’il a été pris dans une altercation à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), puis il serait alors « monté dans un train », en direction de Deauville. Une information qui n’a pas été vérifiée, explique à Normandie-actu la Direction départementale de la sécurité publique du Calvados.

Le récit du jeune homme est incohérent jusqu’à présent. Les témoignages recueillis ne concordent pas non plus entre eux. Il est difficile de départager le vrai du faux et de comprendre ce qu’il s’est vraiment passé. Nous ne savons pas où le jeune homme a reçu cette balle, mais cela pourrait être dans la région, et non pas en région parisienne, comme il l’affirme. Selon les premiers éléments, il était vraisemblablement à Hérouville Saint-Cair, près de Caen, le 17 août dans la soirée », poursuit un enquêteur.

La victime, militaire à la caserne de Belfort (Franche-Comté), aurait de la famille et des amis, à Caen, mais aussi à Hérouville Saint-Clair et… à Deauville. Donnant plusieurs récits différents, il serait actuellement « difficile » pour les services de police de faire avancer l’enquête.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.