Bayeux Calvados. Mort à la Techno Parade. Marche blanche pour Christopher, 21 ans, à Bayeux

Christopher, 21 ans, est mort en chutant d'une statue à la Techno Parade à Paris, samedi 19 septembre 2015. Un hommage lui sera rendu à Bayeux (Calvados), samedi 3 octobre.

Mise à jour : 22/09/2015 à 17:34 par Timothée L'Angevin

Christopher, 21 ans, était originaire de Bayeux (photo : © Facebook)
Christopher, 21 ans, était originaire de Bayeux (photo : © Facebook)

Christopher est mort en chutant de la statue de Marianne, place de la République, à Paris, samedi 19 septembre 2015. Le jeune homme de 21 ans était originaire de Bayeux (Calvados). Ses proches et ses amis lui rendront un hommage, le samedi 3 octobre 2015, à 15h. La marche blanche a été organisée via une page Facebook créée en la mémoire de « Kriss ». Le rassemblement est prévu à l’église Saint-Patrice.

>Notre article : Mort à la Techno Parade. « Un assassinat », selon la mère du jeune homme du Calvados

Chute de 25 mètres

Le jeune homme participait au traditionnel rassemblement dédié à la musique électronique. En marge de l’événement, il avait grimpé sur une statue et avait fait une chute de 25 mètres. Les secours avaient tenté, en vain, de le réanimer. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes du décès. 
Des milliers de personnes étaient présentes et certaines ont pu filmer Christopher quelques minutes avant sa mort, en haut du monument.

« Un assassinat, selon sa mère »

Selon des témoins cités par Les Inrocks, il aurait été encouragé par la foule à grimper plus haut. « Il a voulu s’arrêter et il s’est assis donc il y a des gens qui ont applaudi, et, juste après, il y a eu une vague de ‘houhou’, et, du coup, il a voulu remonter », a raconté l’un d’entre eux.
La mère de la victime a réagi sur BFM/TV, lundi 21 septembre 2015 :

C’est un assassinat parce que mon fils voulait s’arrêter. “T’es un lâche”, hurlaient des gens. On ne pousse pas un enfant au suicide. Et ce n’est même pas un suicide, mais un meurtre », a déclaré la maman, effondrée. « J’ai porté mon enfant, j’ai un vide en moi.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.