Bayeux Calvados. L'Église ouvre une enquête sur une association catholique de Caen

L'évêque de Bayeux-Lisieux a ouvert une enquête canonique et s'intéresse aux activités d'une association catholique de Caen (Calvados), « Notre Dame Mère de la Lumière ».

Mise à jour : 10/03/2016 à 16:10 par Lou Benoist

(©WikimediaCommons)
Le diocèse de Bayeux et Lisieux a ouvert une enquête canonique sur les activités de l'association Notre Dame Mère de la Lumière. (© Wikimedia Commons)

Mercredi 9 mars 2016, l’évêque de Bayeux-Lisieux, Jean-Claude Boulanger, a indiqué qu’une enquête canonique, « au titre de la vigilance », avait été ouverte. L’évêché s’intéresse aux activités de l’association Notre Dame Mère de la Lumière (NDML).  Une association civile loi 1901, « non reconnue canoniquement », explique le diocèse. « Un fait assez rare », précise le père Berthout, en charge de la communication du diocèse, à Normandie-actu.

Nous sommes un groupe de jeunes chrétiens catholiques, venant d’horizons très différents. Le Seigneur nous a fait nous rencontrer au sein de l’aumônerie catholique des étudiants de Caen, en 2008, et Il a brûlé nos cœurs de son amour. Désireux de faire connaître son amour, nous avons monté une association, ouverte à tous, qui a pour but de faire connaître le Christ et de servir l’Église, grâce au charisme que le Seigneur donne à chacun. Dès l’origine, nous avons confié ce groupe à l’intercession de notre Mère du Ciel, Marie », décrit l’association sur son site.

Les activités religieuses suspendues

Cette enquête a été ouverte pour des questions spirituelles. Plusieurs personnes se sont posé des questions sur la vie du groupe, par exemple. Il s’agit donc d’éclaircir toutes ces questions », explique le père Berthout, en charge de la communication auprès du diocèse de Bayeux et Lisieux.

Une enquête qui pourrait durer plusieurs mois et qui empêche l’association d’exercer toute activité religieuse, depuis le lundi 7 mars 2016, et ce, même si celle-ci est définie dans un cadre « laïc » (loi de 1901). « À partir du moment où les responsables de l’association sont catholiques, l’Église peut agir et ouvrir une enquête sur leurs activités », poursuit le prêtre :

Il s’agit de vérifier si tout est bien en lien avec l’enseignement de l’Église. En attendant, les activités religieuses de l’association sont suspendues. C’est une aide que nous proposons.

Un appel à témoins lancé

Dans le cadre de cette enquête, le diocèse lance un appel à témoins : « Toute personne qui souhaite donner son témoignage doit s’adresser par courrier au secrétaire de cette commission avant le 1er Juin 2016 ».
En réaction, l’association chrétienne dit « se soumettre avec confiance au discernement de l’Église » :

Ayant appris officiellement, il y a quelques jours, qu’une enquête canonique était ouverte et n’en connaissant toujours pas les raisons, nous nous soumettons avec confiance au discernement de l’Église, ayant toujours œuvré à la lumière et aux yeux de tous. Nous attendons dans la paix les conclusions de cette enquête », rapporte l’association.
  • Infos pratiques :
    Pour témoigner, contactez le père Philippe Hugelé, Sanctuaire Sainte Thérèse, 33, rue du Carmel, CS62095, 14102 Lisieux Cedex.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.