Rouen Braquages de six commerces dans l'agglo de Rouen. Le suspect retrouvé en prison

Entre octobre 2013 et janvier 2014, plusieurs commerces ont été braqués, près de Rouen. Après une longue enquête, un suspect a été identifié et déféré, mardi 26 janvier 2016.

Mise à jour : 27/01/2016 à 19:39 par Timothée L'Angevin

Le suspect des différents braquages de l'agglomération de Rouen a été retrouvé à la maison de Saint-Aubin-Routot (Photo d'illustration)
Le suspect des différents braquages de l'agglomération de Rouen a été retrouvé à la maison d'arrêt de Saint-Aubin-Routot. (Photo d'illustration)

En janvier 2014, un homme fait irruption dans un bar-tabac de Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime). Armé d’un fusil de chasse calibre 12 à canon juxtaposé, chargé de grosses balles en caoutchouc, il exige la caisse. Si les clients croient d’abord à une « farce », ils décident de maîtriser le malfaiteur en lui lançant des chaises et en le « saucissonnant ». La police intervient et interpelle le braqueur présumé. L’homme, âgé de 43 ans à l’époque, a été jugé, condamné à quatre ans de prison ferme et incarcéré à la maison d’arrêt de Saint-Aubin-Routot, près du Havre.
Lundi 25 janvier 2016, deux ans plus tard, presque jour pour jour, la police l’extrait de prison et le place encore en garde à vue. La brigade criminelle de la sûreté départementale le soupçonne de cinq autres braquages, commis entre octobre 2013 et janvier 2014, dans l’agglomération de Rouen. Preuves ADN à l’appui.

Plusieurs braquages dans l’agglomération de Rouen

Tout aurait débuté le 29 octobre 2013. Un homme armé d’un pistolet braque une station-service à Oissel. Il parvient à dérober le fonds de caisse, mais l’employée du commerce se saisit de l’arme et prend la fuite avec.
Quelques jours plus tard, un nouveau braquage a lieu dans une Maison de la Presse de Sotteville-lès-Rouen. Un homme seul et armé d’un couteau menace l’employée présente, et exige de se faire remettre le contenu de la caisse. À nouveau, il se fait dérober son arme par le personnel.
Trois autres braquages sont commis les 10 et 31 décembre 2013, et le 7 janvier 2014. Cette fois-ci, avec un fusil de chasse. Au terme d’une longue enquête, les policiers parviennent à identifier un seul et même auteur. Le braqueur présumé aurait reconnu les faits. Il aurait indiqué avoir braqué les commerces pour s’acheter de la cocaïne. Le montant total du préjudice s’élèverait à 5 000 euros. L’homme, déféré le mardi 26 janvier 2016, sera rejugé dans le courant de l’année.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.