Bactérie E. Coli. Chez Aldi, des steaks hachés retirés de la vente

La bactérie E. Coli a été détectée dans des lots de steaks hachés vendus par l'enseigne Aldi. La société qui les commercialise a lancé une alerte et retire les produits des rayons

Mise à jour : 13/07/2015 à 11:26 par La Rédaction

Les lots de 10 steaks hachés produits le 27 février 2015 sont concernés par cette alerte. (Photo d'illustration Fotolia)
Les lots de 10 steaks hachés surgelés produits le 27 février 2015 sont concernés par cette alerte. (Photo d'illustration Fotolia)

La société Arcadie sud ouest produits élaborés a annoncé le retrait de lots de steaks hachés surgelés, commercialisés dans le réseau de magasins Aldi, en raison de la présence d’une bactérie, décelée dans des lots de 10 « steaks hachés pur bœuf 15% de matière grasse ». Dans un communiqué, l’entreprise explique que le bactérie « Escherichia Coli O103 H2 » a été détectée dans ces lots produits le 27 février 2015 entre 9h et 12h30. Des produits dont la date limite de consommation est fixée au 27 février 2016.

Jeter ou rapporter en magasin

Ces lots de steaks hachés, qui ne présentent pas de marque, sont numérotés « FR 12 223 001 CE ». L’entreprise demande aux personnes qui auraient fait l’achat de ces steaks hachés, de les détruire ou de les rapporter en magasin afin d’être remboursé.
Les risques ? Des gastro-entérites éventuellement hémorragiques, accompagnées ou non de fièvres et pouvant être suivies de complications sévères, notamment chez les jeunes enfants. « D’une façon générale, il convient de rappeler que la cuisson à cœur des viandes hachées et produits à base de steaks hachés permet de prévenir les conséquences d’une telle contamination », indique la société Arcadie sud ouest produits élaborés.
Les lots concernés, d’un poids total de 700 kg, auraient tous été commercialisés dans des magasins d’Ile-de-France. Un numéro est mis à disposition des consommateurs : 05 65 66 49 30.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.