Au Havre : reality show ?

« Les Affamés », c’est la nouvelle pièce proposée par le Groupe Théâtral Universitaire (GTU).

Mise à jour : 27/03/2012 à 10:55 par Doris Le Mat-Thieulen

Affames.jpg
Une plongée en apnée dans le monde du recrutement, cet univers impitoyable qui pousse le bouchon toujours plus loin…
C’est un rendez-vous incontournable depuis 21 années : le Groupe Théâtral Universitaire (GTU) de l’Université du Havre investit la scène du théâtre de l’Hôtel de Ville une fois l’an pour y présenter sa nouvelle pièce, cette année, « Les affamés ». « Une sorte d’ovni théâtral, indique d’emblée Colette Crey, auteur et metteur en scène au GTU, inspiré de plusieurs récits et mettant en scène un protocole d’embauche particulier ». Neuf candidats-concurrents d’un poste dans une grande  multinationale sont confrontés les uns aux autres dans un intense huis clos. « Nous nous sommes basés sur de vrais tests proposés par des recruteurs pour mettre en concurrence ces hommes et ces femmes venus d’horizons divers et de générations diverses; des tests souvent absurdes, révélateurs parfois du cynisme de l’entreprise ».
Tragédie grecque
La pièce, sorte de télé réalité adaptée au théâtre, met le doigt sur la pression qui va s’exercer sur les uns et les autres, observant les transformations des comportements, l’arrivée inévitable de la violence, s’appuyant sur le poids des mots, la pression psychologique « à la manière d’une tragédie grecque. Pour autant et bien que le sujet soit dramatique, le spectateur rit beaucoup ! », souligne Colette Crey. On rappellera que le GTU est un atelier de pratique artistique au sein de l’université constitué d’étudiants en Licence, ISEL, IUT, doctorants.
Ces deux représentations s’inscrivent dans le cadre des Talents Cachés de l’Université (TCU). Du mardi 27 mars au jeudi 5 avril, le service culturel de l’université du Havre offre un temps d’expression aux pratiques amateurs artistiques et culturelles de la communauté universitaire. Cette quinzaine est rythmée par de nombreux événements.
DLM-T

• Jeudi 29 et vendredi 30 mars au Théâtre de l’Hôtel de Ville du Havre. Tarifs : 5 ou 8 euros