Le Havre De nouveaux locaux pour l'école de musique, au Havre. Tourneville se développe

En 2016, le Cem, l'école de musique du Havre, fête ses 30 ans et le lancement des travaux de ses futurs locaux, à proximité du Sonic, constituant un véritable pôle musical.

Mise à jour : 18/03/2016 à 17:34 par Solène Bertrand

Vue extérieure de l'école. (Photo © Sonic-Franic et Garcin)
Vue extérieure de l'école. (Photo © Sonic-Franic et Garcin)

Le Cem (Centre d’expressions musicales) a été créé au Havre (Seine-Maritime), en 1986. 30 ans après le lancement de cette grande aventure, initiée par Georges Durand, l’école continue de croître, attirant près de 800 apprentis musiciens, qui, au sein de la structure, s’initient à la pratique des musiques actuelles. 2016 est aussi l’année des travaux pour l’école : le premier coup de pioche des futurs locaux, au Fort de Tourneville, sera donné fin mars. Un projet de 6,5 millions pour créer un pôle musical, réunissant l’école de musique et les locaux de répétition déjà implantés au Sonic.

> Lire aussi : Au Havre, le CEM fête ses 30 ans, en 2016. Le dessinateur Kokor lance les festivités

Une pédagogie sur mesure

Le Cem (Centre d’expressions musicales) est une institution havraise. Implantée sur deux sites, rue Franklin au Havre et au Moulin à musique, à Harfleur, l’école compte 800 élèves. 40 professeurs et formateurs accompagnent les apprentis musiciens. La pédagogie du Cem privilégie le travail oral de la musique et les cours collectifs : la découverte par l’oreille de la musique et d’un instrument permet aux élèves une immersion directe dans la matière musicale. Fin mars 2016, les travaux débuteront au Fort de Tourneville : la nouvelle école devrait ouvrir en janvier 2018. Le chantier se déroulera en plusieurs phases, correspondant aux différents espaces qui seront aménagés. Le projet permettra de relier les deux pôles, école et locaux de répétition, créant ainsi un grand espace entièrement dédié à la pratique musicale : « Le projet privilégie la circulation de publics entre les deux espaces », précise Sandrine Mandeville, directrice du Cem.

Un pôle musical sur les hauteurs de la ville

Le déménagement de l’école à Tourneville contribuera à créer un véritable lieu dédié à la musique, dans l’enceinte de l’ancien fort de Tourneville. S’y jouxteront le Tetris, salle de musiques actuelles, le Sonic, espace de répétition doté d’une salle de concert, le Tube, et le Cem :

Depuis 1999, le Cem doit trouver d’autres locaux et y travaille. Cette recherche s’est concrétisée en 2010 par la proposition de ces espaces. Tout d’abord, le Sonic a vu le jour : une nécessité car le Cabaret Electric ayant fermé en juin 2011, il fallait trouver un lieu pour la pratique collective et remplacer ces outils de travail perdus. Nous avons porté le projet du Sonic à condition que l’école monte à côté. Aujourd’hui, les locaux de répétition sont ouverts et vient le temps de la nouvelle phase de travaux. Ce regroupement du Sonic et du Cem a été proposé et imposé au démarrage, précise la directrice.

Plusieurs phases ponctueront le chantier qui devrait s’achever en 2018, l’ouverture de la nouvelle école étant prévue pour janvier 2018.

Un outil exceptionnel

En réunissant sur un même endroit un lieu de formation et d’apprentissage à la musique, ainsi que des locaux de répétition, l’association se dote d’un outil exceptionnel. 1 500 m2 seront dédiés au pôle musique et 800 m2 au travail de répétition. La première phase se concentrera sur l’espace de convivialité dans le patio du Sonic. Dans un second temps, les travaux seront consacrés à l’espace dédié à la formation professionnelle.

Puis, le bâtiment A actuellement occupé par les réserves du Muséum d’histoire naturelle sera aménagé, comprenant une alvéole avec ascenseur. Pour débuter cette phase de travaux, nous attendrons le déménagement des réserves, à partir de janvier 2017.

Coût estimé des travaux : 6,5 millions d’euros (2,3 M de la Ville du Havre, 1,3 M de la Région, et 140 000 euros du Département. Reste un emprunt contracté par l’association).

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.