Rouen Affaire Théo. Nouvelle interpellation et sanctions... avant un troisième rassemblement à Rouen

La police a interpellé un 22e manifestant, un adolescent de 16 ans, vendredi 17 février 2017, après la manifestation pour Théo qui s'est déroulée mercredi. Précisions.

Mise à jour : 17/02/2017 à 13:22 par Isabelle Villy

Une nouvelle interpellation, la 22e, a eu lieu vendredi 17 février 2017, après les manifestation de soutien pour Théo du 15 février, à Rouen (Seine-Maritime) (Photo d'archives FM/Normandie-actu)
Une nouvelle interpellation, la 22e, a eu lieu vendredi 17 février 2017, après la manifestation de soutien pour Théo du 15 février, à Rouen (Seine-Maritime). (Photo : ©FM/Normandie-actu)

Alors qu’une nouvelle manifestation pour Théo, ce jeune homme de 22 ans qui aurait été victime de violences et de viol, lors d’un contrôle de police à Aulnay-sous-Bois le 2 février 2017, est prévue à Rouen (Seine-Maritime), vendredi 17 février 2017, la justice a suivi son cours pour les 21 manifestants interpellés mercredi 15 février. La police, de son côté, a poursuivi ses investigations et a procédé à l’interpellation d’une 22e personne : un adolescent de 16 ans qui a été placé en garde à vue, vendredi.

> LIRE AUSSI : Vidéos. Affaire Théo : la manifestation vire au chaos à Rouen, 21 interpellations

Une 22e interpellation : un adolescent de 16 ans

L’exploitation des photos et des vidéos a permis aux enquêteurs d’identifier un jeune homme de 16 ans, originaire de Sotteville-lès-Rouen, confirme une source judiciaire à Normandie-actu. L’adolescent était en train de dégrader une vitre et de jeter des projectiles sur un bâtiment du lycée Blaise Pascal.

> LIRE AUSSI : Affaire Théo. Interpellations, blessés, dégradations : bilan après la manifestation à Rouen

Deux manifestants toujours en garde à vue

Interpellé vendredi 17 février 2017, le mis en cause a été placé en garde à vue. Quant aux 21 autres interpellés, tous n’ont pas écopé de la même peine. Cinq d’entre eux se sont vus notifier des réparations pénales et cinq autres, des compositions pénales. Quatre mis en cause ont fait l’objet de rappels à la loi et trois devront répondre à une convocation par officier de police judiciaire (COPJ) devant le tribunal. Deux affaires ont été classées sans suite.
Deux des manifestants interpellés le 15 février sont quant à eux toujours en garde à vue : le parquet n’avait en effet pas encore statué sur leur sort, vendredi 17 février.

Suivez la manifestation en direct sur Normandie-actu :
Vendredi 17 février 2017, suivez la troisième manifestation pour Théo à Rouen, en direct sur Normandie-actu. Rendez-vous sur notre site à partir de 18 heures.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.