Étretat Achetée 280 000 euros par le Conservatoire du littoral, la chapelle d'Étretat ouvrira au public

Achetée par le Conservatoire du littoral et la Région Haute-Normandie pour 280 000 euros, la chapelle des marins d'Étretat sera ouverte au public.

Mise à jour : 07/01/2015 à 18:45 par Sandra Beaufils

Désormais propriété du Conservatoire du littoral, la chapelle Notre-Dame-de-la-Garde d'Étretat sera ouverte au public durant l'été.
Désormais propriété du Conservatoire du littoral, la chapelle Notre-Dame-de-la-Garde d'Étretat sera ouverte au public durant l'été 2015.

Perchée sur la falaise, la chapelle d’Étretat (Seine-Maritime) fait face aux plus célèbres falaises de Normandie. Elle est un joyau du patrimoine installé dans un écrin de nature. Au mois de juillet 2014, l’édifice qui appartenait à un propriétaire privé a été mis en vente. Rapidement, de nombreux acheteurs potentiels se sont faits connaître, mais c’est finalement le Conservatoire du littoral, aidé de la Région Haute-Normandie, qui a signé l’acte : en devenant propriété du conservatoire, la chapelle retombe dans le domaine public.
La gestion des lieux est remise à la municipalité qui se promet de l’ouvrir au public le plus souvent possible et d’y organiser des manifestations culturelles tout en lui conservant sa mission cultuelle.

280 000 euros pour le Conservatoire du littoral et la Région Haute-Normandie

Mercredi 7 janvier 2015, le maire d’Étretat, Franck Cottard, le délégué du Conservatoire du littoral pour la Normandie, Jean-Philippe Lacoste et le président de Région, Nicolas Mayer-Rossignol, ont signé le protocole d’accord relatif à la vente de cette chapelle Notre-Dame-de-la-Garde.

Le président de Région, Nicolas Mayer-Rossignol, le maire d'Étretat, Franck Cottard et le délégué régional du Conservatoire du littoral, Jean-Philippe Lacoste, ont signé le protocole d'accord qui les lie pour la protection et la valorisation de la chapelle des marins.
Le président de Région, Nicolas Mayer-Rossignol, le maire d'Étretat, Franck Cottard et le délégué régional du Conservatoire du littoral, Jean-Philippe Lacoste, ont signé le protocole d'accord qui les lie pour la protection et la valorisation de la chapelle des marins.

La chapelle des marins détruite pendant la Seconde Guerre mondiale et reconstruite ensuite a été vendue pour 280 000 euros au Conservatoire du littoral. La Région Haute-Normandie a participé à hauteur de 30% dans le cadre de l’opération “Grands sites”. Une aide précieuse pour le délégué régional du Conservatoire du littoral :

Sans l’appui de la Région, le Conservatoire du littoral n’aurait pas pu intervenir », assure Jean-Philippe Lacoste.

Créé il y aura 40 ans en juillet pour la préservation des grands espaces naturels, le Conservatoire n’a, a priori, pas qualité pour acheter des édifices patrimoniaux mais la chapelle d’Étretat a fait exception :

Avant l’appel du maire m’informant de la mise en vente de la chapelle, je la croyais déjà dans le domaine public, reconnait Jean-Philippe Lacoste. Toutes les énergies se sont unies pour mener à bien ce projet parce que cette chapelle a une valeur patrimoniale exceptionnelle, elle se situe en plein cœur d’un de ces grands paysages que le Conservatoire protège et elle est un de ces symboles qui parsèment le littoral ».

Un diagnostic puis des ouvertures au public

Ouverte jusqu’alors pour les messes du mercredi matin en juillet et en août et trois jours au 15 août, la chapelle s’ouvrira désormais bien plus au public. D’ici deux mois, un diagnostic des travaux à engager sur la bâtisse sera réalisé puis le maire, le délégué du Conservatoire du littoral et le président de Région se retrouveront en avril 2015 pour discuter des animations possibles sur les lieux.
Les trois intervenants souhaitent, en effet, rendre toute sa dimension culturelle et touristique à la chapelle. Des ouvertures au public régulières sont déjà envisagées pour l’été et des expositions devraient s’y organiser. Le maire a rappelé que la chapelle avait été construite par les marins et a souhaité que des fêtes leur rendant hommage y soient prévues. Le président de Région, Nicolas Mayer-Rossignol, a même été plus loin en évoquant la possibilité d’y proposer « des spectacles et de la musique ».

Cette chapelle est un lieu de culte, de vie et de paix qu’il faut préserver. C’est un lieu chargé d’histoire dans un environnement magnifique. Elle fait partie des sites exceptionnels à valoriser pour que notre Normandie resplendisse et accueille toujours plus de touristes », assure Nicolas Mayer-Rossignol.

Et pour assurer le meilleur accueil à l’ensemble de ces touristes qui peuvent rejoindre la plage à pied par un escalier situé juste devant la chapelle, le maire d’Étretat prévoit d’aménager les alentours en lien avec le musée Nungesser et Coli et d’améliorer le parking.

L'ensemble des acteurs dans ce dossier se sont félicités de voir l'édifice conserver son esprit culturel et patrimonial.
L'ensemble des acteurs dans ce dossier se sont félicités de voir l'édifice conserver son esprit culturel et patrimonial.

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.