Rouen À Rouen, une fillette de 3 ans reste plusieurs jours près du cadavre de sa mère

Une fillette de 3 ans a été découverte, vivante, mercredi 22 octobre 2014, près du cadavre de sa mère, décédée depuis plusieurs jours dans son appartement, à Rouen. Explications.

Mise à jour : 23/10/2014 à 17:54 par La Rédaction

Les sapeurs-pompiers ont découvert le cadavre d'une femme de 46 ans, décédée depuis plusieurs jours dans son appartement, à Rouen (Photo d'illustration DR)
Les sapeurs-pompiers ont découvert le cadavre d'une femme de 46 ans, décédée depuis plusieurs jours dans son appartement, à Rouen (Photo © Hervé Pinson)

Le corps d’une femme, âgée de 46 ans, et décédée depuis plusieurs jours, a été retrouvé, mercredi 22 octobre 2014, vers 19h30, dans un appartement, à Rouen, par les sapeurs-pompiers. C’est une voisine qui a alerté les secours, inquiète de ne pas la voir « depuis sans doute une dizaine de jours », indique Jean-Claude Belot, adjoint au procureur de la République de Rouen, à 76actu. Les pompiers ont dû passer par une fenêtre de la cuisine pour entrer dans l’appartement : sur place, se trouvait une fillette de 3 ans, vivante.

La fillette de 3 ans avait apporté tous ses jouets près de sa mère…

La petite a mangé ce qu’elle a trouvé dans l’appartement. Elle avait même apporté tous ses jouets près de sa mère… Elle a été transportée au CHU de Rouen, au service pédiatrique pour une légère déshydratation », relate une source judiciaire, qui précise que le père de l’enfant ne vit pas dans l’appartement. Ce père devait être entendu par la police dans l’après-midi du jeudi 23 octobre, de même que la voisine.

Morte depuis une dizaine de jours ?

Une enquête a été ouverte pour déterminer si la mort de la mère de la fillette est d’origine naturelle, accidentelle ou s’il s’agit d’un suicide. Les enquêteurs semblent, pour l’heure, écarter « la piste du crime ». Le logement n’était pas en désordre et bien fermé de l’intérieur. Un examen de corps et des prélèvements destinés aux analyses toxicologiques doivent avoir lieu vendredi 24 octobre au matin, à l’institut médico-légal du CHU de Rouen. L’examen devrait permettre de dater le décès de la mère de famille qui, selon le magistrat du parquet de Rouen, serait morte depuis une dizaine de jours au moment de sa découverte…

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.