Rouen 65 iPad au conseil municipal de Rouen : un gaspillage ?

70 734 euros, c'est le coût de l'équipement en iPad pour la Ville de Rouen. Les 55 conseillers municipaux en bénéficient, ainsi qu'une dizaine de cadres de la Direction générale.

Mise à jour : 27/03/2013 à 10:50 par Hervé Pinson

La Ville a acheté 65 Ipad pour les conseillers municipaux et les cadres de la Direction général des services (photo FHKE/cc/Flickr)
La Ville a acheté 65 iPad pour les conseillers municipaux et les cadres de la Direction générale des services (photo FHKE/cc/Flickr)

C’est LA nouveauté au Conseil municipal de Rouen : les élus (55 au total), ainsi qu’une dizaine de cadres de la Direction générale des services de la Ville, sont désormais tous équipés de tablettes tactiles : des iPad, c’est-à-dire l’un des produits les plus chers du marché. Prix total de l’investissement : 70 734 euros.

« Cela comprend les 65 tablettes achetées pour 29 243 euros hors taxes via Orange dans le cadre d’un groupement de commandes avec le Département, la formation via un prestataire, Acti’Mac, pour 19 521 euros et les logiciels compatibles avec les PC des services pour 21 970 euros », indique Alexandre Canet, au cabinet du maire. « Grâce au groupement de commandes, on a pu économiser 150 euros par tablette. »

Le FN crie au gaspillage

Ceci pour répondre à ceux ou celles qui dénonceraient le coût de l’investissement. Le site de L’Observatoire des subventions a pointé du doigt une dépense de 135 000 euros, « une erreur », précise Alexandre Canet qui a contacté la personne ayant fait remonter cette information, retirée dans la foulée du site. Information que s’est d’ailleurs empressé de commenter Guillaume Pennelle, candidat du Front National à la mairie de Rouen par communiqué de presse :

« En pleine période de crise économique et sociale, cette décision est indécente et scandaleuse. Les Rouennais, dont le pouvoir d’achat ne cesse de diminuer, apprécieront ce nouveau gaspillage. »

De son côté, Jean-Michel Bérégovoy (élu Europe Ecologie-Les Verts à Rouen) salue cette dématérialisation « qui va dans le bon sens pour la planète », tout en regrettant tout de même le choix de l’appareil, « un peu coûteux ».

Faire 7 % d’économie dans les moyens généraux de fonctionnement

À la Ville de Rouen, on souligne que cet équipement entre dans la volonté de diminuer justement les coûts des moyens généraux de fonctionnement, diminution fixée à – 7% dans le budget de l’an passé.

« On dépensait 23 000 euros de papier par an pour les conseils municipaux avec 2 à 3 ramettes par conseiller à chaque séance. Ces tablettes seront amorties en trois ans. »

Testées lors du conseil municipal du 22 mars 2013 en doublon avec le support papier, les tablettes entreront pleinement en fonction lors du conseil du lundi 27 mai 2013, où elles seront l’unique support de consultation des délibérations.