Dieppe 40 000 animaux abandonnés l'été en France. Le bilan des SPA en Seine-Maritime

Attachés à un arbre, perdus, errant dans les rues... Pendant les vacances estivales, nombreux sont les animaux qui deviennent orphelins. Le point avec les SPA du Havre et de Rouen.

Mise à jour : 25/07/2015 à 08:42 par Gwénaëlle Fliti

(© pixabay)
Chaque été en France, selon la SPA, 40 000 animaux sont perdus ou bien abandonnés par leurs maîtres. (© pixabay)

« C’est lamentable d’abandonner ses animaux ! » Très remontée, Marie-Claire Loisel, présidente de la Société havraise de protection des animaux (SHPA), déplore l’attitude de certains propriétaires peu scrupuleux. Chaque été, c’est pareil : les départs en vacances s’accompagnent d’un nombre important d’animaux abandonnés. Le vendredi 24 juillet 2015, la SPA du Havre (Seine-Maritime) affiche complet avec 50 chiens et 200 chats. Tous abandonnés ou retirés à leurs maîtres en raison de maltraitances.

Moins d’abandons à Rouen, en juillet 2015

Du côté de la SPA de Rouen (Seine-Maritime), le constat est un peu moins sombre que l’année dernière. Comme le confirme Michel Bénard, secrétaire général de la Société normande de protection des animaux (SNPA) :

En juillet 2015, nous avons accueilli 80 chiens. Sur la même période en 2014, ce chiffre s’élevait à 104. Sachant que notre SPA dispose de 105 boxes. »

Pour Michel Bénard, cette baisse du nombre d’arrivées s’explique, notamment, par l’efficacité des campagnes de sensibilisation menées par la SPA, mais aussi par un autre facteur : la chute du départ en vacances.

Vidéo. La dernière campagne de la SPA :

Toutefois, à ceux qui ont prévu de partir en congé, Marie-Claire Loisel (SPA du Havre), conseille de trouver une solution d’hébergement pour leurs boules de poils :

S’ils ne peuvent pas les prendre avec eux l’été, ils peuvent les mettre en pension ou bien les confier à un proche », rappelle-t-elle.

Marie-Claire Loisel insiste sur le fait de bien réfléchir à cette épineuse question des vacances avant de se décider pour une adoption. Car nombreux sont ceux qui décident d’abandonner leur petit compagnon à quatre pattes au bord de la route, au profit d’un séjour ensoleillé plus libre. Pourtant, celui qui abandonne son animal risque « jusqu’à deux ans de prison et 30 000 euros d’amende », avance Michel Bénard qui déplore une certaine impunité ambiante.

Sur la trace des maîtres

Et pour cause. En pratique, pour que la loi s’applique, il faut déjà parvenir à retracer la piste des maîtres. Une solution : vérifier les données enregistrées sur la puce électronique de l’animal. Or, tous n’en portent pas. Depuis début juillet 2015, ce système d’identification a permis à 50 des 80 chiens du refuge rouennais d’être rapidement récupérés par leurs propriétaires. « De cette manière, les boxes, ne sont pas mobilisés pour rien », explique le secrétaire général de la SNPA. Car, en réalité les animaux ne sont pas tous lâchement abandonnés sur la voie publique. Certains, perdus, échappent seulement à la vigilance de leurs maîtres, qui désespèrent ensuite de les retrouver.

« L’accident lui a démoli le bassin »

Des anecdotes heureuses ou tristes sur les animaux passés par la SPA de Rouen, Michel Bénard en a assez pour « écrire un livre énorme », confie-t-il. En juillet 2015, il y a eu ce perroquet découvert dans les rues, depuis placé en famille d’accueil. Et ce petit chien, culbuté par une voiture.

L’accident lui a démoli le bassin. Nous avons été contraints de le faire euthanasier. Il n’avait pas de puce. Sans doute, un chien abandonné », se souvient, avec consternation, Michel Bénard.

Cet exemple illustre bien un autre constat : l’abandon n’est plus un sort uniquement réservé aux molosses, comme le remarque le secrétaire général de la SPA de Rouen. Son refuge accueille désormais pas mal de chiens de type Yorkshire. Et d’autres atteints de pathologies. Il en profite d’ailleurs pour rappeler que les personnes aux ressources limitées peuvent faire soigner leurs animaux malades dans les dispensaires prévus à cet effet. Michel Bénard s’inquiète aussi de voir les chats sauvages débarquer en masse dans son refuge.
Et les adoptions ? Sur Twitter, la SPA a félicité ses troupes des résultats prometteurs enregistrés au premier semestre 2015.

Selon les chiffres de la SPA, chaque année en France, 100 000 animaux sont abandonnés, dont près de la moitié rien qu’en été.

Gwénaëlle Fliti
Journaliste à Normandie-actu - Twitter
Localité(s) :
Dieppe, 76

Nous vous rappelons qu'en envoyant votre commentaire vous acceptez de respecter la charte de modération. Vous êtes pénalement responsable de vos écrits.